Le Pen est "à côté de la plaque" avec son moratoire "illégal" sur l'immigration (Macron)

Le Pen est

Le candidat d'En Marche! Emmanuel Macron à la présidentielle le 18 avril 2017 en visite à Bazainville, dans les Yvelines

A lire aussi

AFP, publié le mardi 18 avril 2017 à 18h49

Immigration: Emmanuel Macron juge que Marine Le Pen fait preuve d'une "démagogie dangereuse" avec sa proposition d'un moratoire sur l'immigration

Marine Le Pen est "à côté de la plaque" avec sa proposition "illégale et inefficace" d'un moratoire complet sur l'immigration, a affirmé mardi le candidat d'En Marche! Emmanuel Macron à la présidentielle, jugeant qu'elle faisait preuve d'une "démagogie dangereuse". 

"Je pense que c'est une mesure qui a vocation pour elle à se relancer dans cette campagne difficile et à faire parler d'elle. C'est une mesure qui est à la fois illégale et inefficace, donc elle ne nécessite pas beaucoup de commentaires", a déclaré M. Macron en sortant d'une visite d'usine à Bazainville (Yvelines). 

"Notre pays vit aussi de l'immigration, nous accueillons des étudiants, nous accueillons des talents, nous accueillons aujourd'hui des tas de forme d'immigration qui sont parfaitement légales, ce qui est le propre d'une démocratie qui respire qui vit et qui est attractive. Donc avoir légalement un dispositif où il n'y a plus d'immigration, bon courage! Donc c'est de la démagogie dangereuse", a-t-il répliqué. 

Mme Le Pen, en tassement dans les sondages, a durci lundi ses propositions sur l'immigration, en proposant d'instaurer un "moratoire immédiat sur toute l'immigration légale" si elle parvenait à l'Elysée. Ce moratoire ne durerait que "quelques semaines", a-t-elle précisé mardi.

Pour M. Macron, "le vrai sujet en France c'est d'avoir des procédures qui permettent de réduire l'immigration illégale" et de réduire le nombre de personnes "en attente de titres de séjour qui s'installent dans une vie normale et quand ils n'obtiennent pas ce titre de séjour ne sont pas expulsées ou plus expulsables". 

Le candidat d'En Marche! propose dans son programme "une procédure sur le droit d'asile qui permet de tout régler en six mois" contre "un an à deux ans" actuellement, ainsi qu'une "vraie reconduite vers les pays d'origine en cas de refus" et un "vrai travail" en matière d'intégration. 

"Le sujet n'est pas le sujet de l'immigration comme un grand tout parce que c'est beaucoup plus compliqué que cela. Donc Mme Le Pen une fois encore est simplement à côté de la plaque", a poursuivi l'ancien ministre de l'Economie à la fin de sa visite dans les Yvelines.

 
47 commentaires - Le Pen est "à côté de la plaque" avec son moratoire "illégal" sur l'immigration (Macron)
  • je me demande l'interet des médias a voter pour lui sa premiére décision est d'amputer les retraités

  • Peut être gagnerez vous au 2ème tour mais dans ce cas il n'y aura qu'un seul tour en 20221 si toutefois vous tenez jusque là.

  • Avec Macron la France meurt un peu plus comme elle a commencé à le faire depuis des décennies !! Ce personnage malgré ses dires mensongers : Patriotes Patriotes !! lui la seule patrie qu'il connaisse c'est celle du fric !! qu'il dit avoir gagné mais en tout cas pas à la sueur de son front !!! La majorité de ceux qui se sont laissés comme d'habitude enfumer par ce beau parleur de l'école Hollandaise , pleurera à chaudes larmes peu de temps après son arrivée au pouvoir !!! La technique est bien rodée : on effraie les gens avec Marine Présidente (toutes les ignominies les unes derrière les autres) Malgré cela le nombre d'électeurs a encore augmenté !! Nous serons de plus en plus nombreux et il y a un 2ème tour rien n'est joué! et on peut également faire un très bon score aux législatives ou là nous allons rigoler !!!

  • Cette femme est un danger pour la FRANCE

  • J'ai voté Mélanchon et je voterai blanc. Je vote pour mes convictions et non pas contre. Rappelons que Macron avec 24 % au premier tour est minoritaire dans le pay. Un Macron à 50 ou 51 % , ce n'est pas le même message qu'un Macron à 80 %. Ce rapport de force est très important dans la perspective des élections législatives.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]