Le "moi président" à la sauce Gérard Filoche

Le "moi président" à la sauce Gérard Filoche
A lire aussi

Lopinion.fr, publié le mardi 21 juin 2016 à 12h45

Invité ce mardi matin de BFMTV/RMC, le socialiste, candidat à la primaire de la gauche, a listé ses idées à la manière du candidat de 2012, reprenant sa célèbre anaphore "Moi Président".

"Je m'en fous des ambitions franchement. Ce que je veux, je vais vous le dire : moi président, je tiendrai mes promesses.

Moi président, je ne mettrai pas forcément de cravate. Moi président, je ferai ce qu'il faut pour que la démocratie fonctionne et que le Parlement fonctionne pour qu'on marche vers un VIe République. Moi président, je ferai une vraie réforme fiscale. Moi président, je ferai une vraie réforme bancaire. Je ferai 1 800, 60, 32, 20 et 5. 1 800 euros pour le Smic, 32 heures par semaine, pas plus de 20 fois le Smic comme salaire maximal, la retraite à 60 ans et pas plus de 5% de précaires par entreprise", a-t-il énuméré.



Puis Gérard Filoche a donné sa vision de ce que doit être la gauche. "Je pense qu'il faut commencer par faire du bien aux gens parce que ça aide à restaurer l'économie et c'est une divergence assez fondamentale entre gauche et droite. Hollande s'est rangé derrière une politique de droite, la politique de l'offre et moi, je défendrai une politique de gauche traditionnelle comme on dit, car je suis social-démocrate, social-démocrate modéré. Mais je veux en même temps unir toute la gauche sur un programme qui soit vraiment de gauche", a-t-il lancé. Gérard Filoche a enfin confirmé qu'il serait candidat à la primaire de la gauche.

 
101 commentaires - Le "moi président" à la sauce Gérard Filoche
  • encore un rigolo qui promet beaucoup (32 h / sem ,retraite à 60 ans,...) et qui paye ? Pourquoi ne le fait on pas dans d'autres pays? et la concurence internationale ?
    Moi aussi, je peut venir à la TV, promettre 28 h /sem ,retraite pour tous à 55 ans, le smic à 2000 € et pleins de veaux voteront pour moi !

  • Ce pays est tellement "socialisé" qu'a force de distribuer ce que l'on n'a pas on pénalise l'investissement à un point tel que le pays sera en faillite au moindre ressaut des taux d'intérêts... Nous sommes allés trop loin !
    La gauche arrivant au pouvoir l'a constaté, et doit bien en tenir compte, seuls les idéologues aveugles (dont Filoche est le "mètre étalon") refusent de le voir !

    avatar
    T_as_les_rangs  (privé) -

    N'oublions pas que le premier à permettre à la finance de spéculer sur des déficits publics (créés pour l'occasion) s'appelait Pompidou
    Vous souvenez vous de la loi du 3 juillet 1973 ?
    Et du premier budget déficitaire, voté en 73 pour l'année 1974 ?

    La réponse est banale et maintes fois entendue. Une réponse de réactionnaire ordinaire .. Le fric il y est, On parle de millions d'euros voire de milliards d'euros dans les coursives du ballon rond, des fraudeurs du fisc (80millards d'euros ) des salaires exorbitants des patrons du cac 40, Bernard Arnaud ( 1million d' euros de l'heure !!!!),et la liste est loin d'être exhaustive.... Il n'y a pas d'argent ? Vous nous prenez pour des demeurés ?

    T"'aslesrangs... Vous avez l'art de dénaturer les idées qui vous gènent... vous avez fait l'Ecole du parti ,
    Le problème ce n'est pas le déficit, c'est l'ampleur du déficit, et sa maîtrise... même Mitterrand avait compris ça !
    justeleblanc... si mes réactions vous torturent ne les lisez pas !.... moi je vais bien !

    Lariegeois : à votre question finale, je réponds "Oui" !

  • pour ce qui en doutait voici qu'un socialiste faisant parti du bureau national denonce la dangerosité de la loi khomri qui ferait passer
    les gens du statut de salarié à celui de tacheron c'est à dire en fonction du travail effectué

  • ceux qui sont toujours pour la loi travail prenez le soin de regarder ses explications en replay sur Bourdin BFM tv

  • Ils osent venir sur les plateaux ; et se dire Socialistes!! ,Pauvres français si vous croyez encore à ces menteurs vous n'êtes pas prêt a débarrasser le pays de cette racaille, qui avec de bonnes paroles vous entortillent et gagne des sommes importantes par mois et aussi se préparent une retraite que les pauvres qui votent pour eux n'auront jamais .Tout ça avec l'argent de nos impôts.

    genant pour certains qu'il existe encore de vrais socialistes qui plus est au conseil du PS

    Ce pays est tellement "socialisé" qu'a force de distribuer ce que l'on n'a pas on pénalise l'investissement à un point tel que le pays sera en faillite au moindre ressaut des taux d'intérêts... Nous sommes allés trop loin !
    La gauche arrivant au pouvoir l'a constaté, et doit bien en tenir compte, seuls les idéologues aveugles refusent de le voir !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]