Le groupe des députés LREM ne soutiendra pas un changement des allocations familiales

Le groupe des députés LREM ne soutiendra pas un changement des allocations familiales

Le groupe des députés La République en marche ne soutiendra pas la fin de l'universalité des allocations familiales

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 13 octobre 2017 à 07h42

Le groupe des députés La République en marche ne soutiendra pas la fin de l'universalité des allocations familiales que propose une de ses membres à l'occasion de l'examen du projet de budget de la Sécu, a-t-on appris jeudi soir de sources parlementaires.

"Le groupe ne déposera pas d'amendement sur le sujet", a déclaré à l'AFP Thomas Mesnier, chef de file LREM sur ce texte budgétaire, qui va être examiné à partir de mardi en commission à l'Assemblée.

Jeudi soir, les députés LREM se sont réunis durant trois heures pour statuer sur les amendements que doit soutenir le groupe majoritaire, en présence de M. Mesnier et du rapporteur Olivier Véran. Caroline Janvier, députée du Loiret, a défendu seule sa proposition d'attribuer les allocations familiales seulement en-dessous d'un certain plafond de ressources. 

Mais l'idée avait peu de chances de prospérer, alors qu'une mission parlementaire sur la politique familiale va être lancée et que le Premier ministre Edouard Philippe souhaite un "vrai bon débat" avant toute décision sur ce sujet sensible.

La députée pourrait cependant déposer un amendement en son nom, avec les signatures de quelques collègues.

Concernant l'extension de l'obligation vaccinale prévue par le projet de budget, Blandine Brocard (Rhône) a une nouvelle fois prôné de reporter la mesure, sans être suivie par le groupe.

Parmi les amendements acceptés, figurent des propositions sur le régime social des indépendants, la télémédecine, et encore la plus grande prise en compte du handicap. Les demandes de rapports de M. Mesnier sur une intégration de l'aide médicale d'Etat (pour les sans-papiers) au régime universel de protection sociale ainsi que sur les critères d'attribution des places en crèche ont été validés également.

 
220 commentaires - Le groupe des députés LREM ne soutiendra pas un changement des allocations familiales
  • Benjuju là je suis d'accord avec vous qu'il y a de plus en plus de très riches et de plus en plus de très pauvres mais vous ne pouvez imaginer le nombre de personnes qui font leurs calculs afin de voir s'ils vont travailler plus ou moins ou rester comme ils sont et après vous les verrez rouspéter comme des malades ! Nous avons plusieurs enfants. Une seule a décidé qu'elle travaillait assez comme cela, qu'elle était fatiguée avec ses 35 heures de travail par semaine, que si elle bossait plus elle paierait plus d'impôts et perdrait des aides ! Résultats, nous nous sommes accrochés mais pire elle s'est mis tous ses frères et soeurs à dos ! Toute la politique fiscale et sociale est à revoir. Une fois revue, toutes les mesures doivent être appliquées en même temps.

  • de mieux en mieux les en marche
    beaucoup de Français n'ont pas les moyens de se faire soigner
    par contre les sans papiers qui arrivent par bateau eux seront soignés avec notre argent
    vive macron...
    et dire qu'il en est seulement au début de son mandat, je n'ose imaginer l'état de la France en 2022

  • ben voyons, ils ne vont pas se supprimer les allocations familiales

    comme pour la réforme des retraites, ne sont pas stupides pour se l appliquer mais pour les autres, c est bien mais pas pour eux

  • ... certainement que dans ce groupe et les autres, en profitent ,
    c'est de bonne guerre, surtout entre riches et bien placés ..

  • ET bien c'est dommage, car un couple au smig a bien plus besoin d'aide, meme pour un seul enfant que des gens qui gagnent
    4000E et plus ... c'est un manque de courage

    14 10 2017 à 12 34
    Bonjour

    Vous avez raison l'ensemble des français devraient être payé au SMIC, faire les mêmes études partir en retraite en même temps et avec le même montant.

    Ou alors le mieux peut-être c'est que tout le monde reçoive les mêmes aides et ne payent pas plus de charges que tout le monde. Dit autrement, les prélèvements sur les salaires devraient être identiques pour tout le monde. Vous en pensez quoi? A mon avis ce serait une solution de justice. C'est normal non ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]