Le gouvernement promet 4,5 milliards d'euros d'économies

Le gouvernement promet 4,5 milliards d'euros d'économies

Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, le 6 juillet 2017 à Paris

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 11 juillet 2017 à 07h55

Coup de rabot sur les dépenses publiques. Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, annonce un vaste plan d'économies au sein des ministères, dans une interview accordée au Parisien et publiée mardi.

Le gouvernement dévoile les mesures qu'il compte mettre en place pour calmer la flambée des dépenses.

Comment compte-t-il s'y prendre ? En demandant des efforts à ses différents services. Matignon, Bercy, le quai d'Orsay, l'Éducation nationale et la Défense : nombreux sont les ministères qui vont devoir se serrer la ceinture. L'État, sur lequel repose l'intégralité des coupes, va être mis à rude épreuve mais aucune suppression de poste ni baisse des minimas sociaux ne sont prévues. "L'État va être exemplaire vu qu'il ne l'a pas été dans la gestion précédente", promet Gérald Darmanin. L'objectif est de parvenir enfin à respecter le seuil des 3% de PIB du déficit public à la fin 2017.

- "SANS PRÉCÉDENT" -

L'exécutif table donc sur une économie totale de 4,5 milliards, qui resteront dans les caisses du pays. Un montant "sans précédent", selon Gérald Darmanin. "Jamais personne n'a fait 4,5 milliards d'euros d'économies. La moyenne est plutôt de 2,5 milliards. Et c'est la première fois qu'on le fait dès le mois de juillet, c'est-à-dire en milieu de gestion et donc sans toucher aux effectifs", se félicite le ministre issu des rangs de la droite.



- AUCUNE HAUSSE D'IMPÔTS -

Si les ministères vont devoir être très regardants sur l'argent qu'ils sortiront de leur porte-feuille, les coupes budgétaires ne concerneront ni les collectivités locales, ni la Sécurité sociale, promet Gérald Darmanin, qui assure aussi de l'absence de toute hausse d'impôts dans ce projet. "Le Premier ministre a fixé deux règles. Un : on ne touche pas aux services publics rendus aux Français. Deux : on n'augmente pas les impôts, contrairement aux pratiques des précédents gouvernements. Nous le ferons aussi sans toucher aux minima sociaux. C'est inédit", a déclaré le ministre au Parisien.



- PAS DE TABOU SUR LES NICHES FISCALES -

Toutes les économies annoncées portent sur le budget 2017, qui avait été élaboré par le précédent gouvernement. Pour 2018, que prévoit le nouvel exécutif, sachant que le pays devra épargner trois fois ? "Nous anticipons avec des réflexions sur les réformes structurelles à mener, dès à présent, concernant la politique du logement, de l'emploi, la formation professionnelle. Je reçois d'ailleurs dès cette semaine tous mes collègues pour y travailler", a expliqué le ministre de l'Action et des Comptes publics au Parisien. "Et sur les niches fiscales, il n'y a pas de tabou."

 
600 commentaires - Le gouvernement promet 4,5 milliards d'euros d'économies
  • Suppression de l'aide médicale d'état , ça fera déja des milliards d'économies à la sécurité sociale !

  • Les impôts n'augmentent pas :
    5 euros de moins par mois pour les APL, les étudiants sont contents
    1,7 % de SCG en plus au 1er Janvier, les retraités au dessus du minima sont contents
    fiscalité du gas oil sur celui de l'essence
    paquet de cigarette à 10.00 euros
    augmentation de la T.I.P.P.
    et j'en oublie surement
    et pendant ce temps là, toujours autant de députés (à en croire, un député en marche, parlant de ces collègues, la plupart avachis) vu le prix qu'ils nous coutent, on pourrait espérer une participation active de leur part
    toujours autant de sénateurs, de fonctionnaires, etc
    je milite pour un début septembre chaud, j'ai déjà fait mai 68, je ferai septembre
    2017
    j'attendais autre chose en votant pour Mr MACRON, plus de justice pour les sans dents, dont je fais parti
    une rémunération du capital, je n'y suis pas opposée, mais il conviendrait que ce ne soit pas ces messieurs du CAC 40, ni Mr GATTAZ qui suggèrent (fortement) la politique de la FRANCE

    faut pas pleurer maintenant!!!!
    vous croyiez quoi en votant Macron??
    naïveté quand tu nous tiens....

  • Que le gouvernement commence par exiger des autres pays d'Europe une participation à la lutte contre l'islamisme extrémiste type Daech.
    Après tout c'est toute l'Europe (entre autre) qui est en danger et seule la France paye son armée pour la guerre aux terroristes musulmans.
    L'Allemagne donne des leçons mais cela s'arrête là, pourtant elle est plus riche que la France.

  • 3 jours de carence pour tous ( équité) +les 2.4 milliards d'euros donner au fonctionnaires en 2016 et les faire cotisés ,en supprimant la moitié comme en Allemagne car nous somme les champion d'Europe du nombre de fonctionnaire.et le tour et jouer .

  • Ce gouvernement ne touchera pas les services publics,
    c'est quoi cette hypocrisie ?
    L'éducation nationale que le gouvernement veut qu'elle se serre la ceinture, c'est quand même le premier service public.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]