Le discours de Macron sur l'Europe divise

Le discours de Macron sur l'Europe divise
A lire aussi

LesEchos, publié le mercredi 27 septembre 2017 à 10h44

Le discours d'Emmanuel Macron a eu beau être foisonnant, il n'a pas mis tout le monde d'accord.

Depuis la Sorbonne, face à un parterre d'étudiants français et étrangers, le président de la République a énoncé sa vision pour refonder l'Europe, assumant notamment le fait de vouloir créer une union à plusieurs vitesses en dotant la zone euro de moyens propres.

Son discours a notamment été salué par le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel qui a affirmé qu'Emmanuel Macron pouvait « compter sur » l'Allemagne. « Emmanuel Macron a prononcé aujourd'hui un vibrant plaidoyer contre le nationalisme et pour l'Europe, une Europe qu'il souhaite réformer, renforcer et unir avec notre aide », a-t-il déclaré avant de saluer aussi la volonté d'Emmanuel Macron de…

Lire la suite sur LesEchos

 
12 commentaires - Le discours de Macron sur l'Europe divise
  • Pays surendetté et surfiscalisé cherche partenaires pour financer des déficits, ses dettes, ses aventures militaires, ses jeux olympiques, et les idées géniales de son président. Il oublie que les sujets abordés sont déjà fixés par la constitution de Bruxelles et que les partis qui ont le vent en poupe en UE sont eurosceptiques.

    avatar
    bituit  (privé) -

    Tout cela finira par la volonté des Peuples germanique, scandinave, flamand, hongrois, tchèque, Slovène, baltes, polonais de se retirer de l' Europe actuelle pour faire la leur !
    Et Macron aimerait bien coller au train, mais pas sur qu' il puisse accrocher son wagon surendetté et à moitié latin à la locomotive "Teutone" qui ne veut pas être retardée et financer les déficits des producteurs d' olives qui trichent par nature.

  • avatar
    bituit  (privé) -

    On n'a déjà connu des tentatives de fédérer les vieilles nations Européennes mais sans succès !
    Le "Reich" Européen de Macron et de Merkel ne durera que le temps du pouvoir d' 1 Charlemagne, d'1 Napoléon ou d' 1 Adolf. ........Et pas 1000 ans et même pas les presque 5 siècles de l'Empire Romain d' Occident ou du Saint Empire Germanique !

    avatar
    bituit  (privé) -

    Mais l' Europe vivant de plus en plus la fin de l' Empire Romain d' Occident, ne va-t-elle pas passée, avec le plan de Macron, à l' étape suivante, les royaumes Goths composant le Saint Empire Romain germanique ?

  • avatar
    bituit  (privé) -

    Macron, élu par défaut, va essayer, sans consulter son Peuple par référendum, mais par des manipulations multinationales, de faire disparaître sa Nation ? Et ça peut passer !
    Il faut se rappeler que les Gaulois oublièrent druides et culture celte pour adopter dieux et lois romaines.
    Puis qu' ils se livrèrent en servage, pour être protégés, aux barbares germaniques qui donnèrent leur nom à la France et furent nos seigneurs jusqu'en 1789, ou là, heureusement, le Peuple se réveilla, 18 siècles après Vercingétorix ...........!

  • avatar
    bituit  (privé) -

    Macron veut la disparition de la Nation Française, après 1 simulacre de consultation, par l' intégration sans retour possible, dans 1 Europe fédérale !
    En d'autres temps, cela eut été jugé comme il se doit .......

  • avatar
    bituit  (privé) -

    Il veut 1 Europe à plusieurs vitesses pour en fédérer quelques uns et essayer de récupérer les anglais à la traîne !
    Les peuples ne seront pas consultés pour choisir la vitesse, mais pour en parler, avant d' être fédérer de toute façon ......
    Et là, ils ne vont pas apprécier le stratagème !
    Macron ne se risquera à 1 référendum que sur le nombre de députés et de sénateurs car il connait le ressenti du Peuple pour ces élus qui protègent moins l' identité et les intérêts de leurs autochtones que ceux des pygmées fort respectables d' ailleurs, et les leurs.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]