Le CSA inquiet de "l'absence de confirmation explicite" des candidats pour l'émission sur Fr2

Le CSA inquiet de

Les journalistes Léa Salamé (G) et David Pujadas (C) avec Emmanuel Macron le 6 avril 2017 à l'Emission Politique de Fr2 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le mardi 18 avril 2017 à 20h15

Emission politique: le CSA s'inquiète de "l'absence de confirmation explicite" de l'ensemble des candidats à l'émission de France 2 jeudi soir

Le CSA s'est inquiété mardi dans un communiqué de "l'absence de confirmation explicite" de la présence de l'ensemble des candidats à l'émission politique de France 2 jeudi soir et a prévenu que "toute renonciation tardive" ne donnerait pas droit à une compensation d'antenne.

"En l'absence de confirmation explicite par l'ensemble des candidats de leur présence, il apparaît nécessaire, à 48 heures de l'émission, que la liste des participants soit désormais clairement et définitivement établie", indique le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui "prend acte" des annonces de France 2 relatives à l'organisation de cette émission.

Le CSA "considère que toute renonciation tardive ne pourrait donner droit pour le candidat concerné à une compensation sur les antennes des médias qui diffuseront l'émission".

Prévue jeudi à 20 heures sur France 2, cette émission proposera une série d'entretiens individuels de 15 minutes avec chacun des onze candidats à la présidentielle, puis une conclusion de 2 minutes 30 chacun en fin d'émission, a annoncé la chaîne mardi après une réunion avec les représentants des candidats.

France Inter, TV5Monde et la chaîne de télévision franceinfo retransmettront en direct cette émission.

Certains candidats, notamment Jean-Luc Mélenchon, avaient émis des réserves sur la date choisie par France 2, à trois jours du premier tour, dans la dernière ligne droite pour les meetings.

Une première formule prévoyant un débat à onze candidats avait été annulée par France 2 après des réserves de certains candidats mais aussi du CSA qui s'était dit "préoccupé" par une date "précédant de 24 heures seulement la période de réserve relative au premier tour de l'élection présidentielle".

Mardi à l'issue de la réunion à France Télévisions, plusieurs candidats dont les quatre placés en tête par les sondages (François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon) exprimaient encore des réserves sur le format de l'émission, selon l'équipe de l'un des candidats.

Selon cette source, France 2 s'est engagée par écrit à aménager des possibilités de réponse aux candidats le souhaitant le vendredi (ouverture des antennes de Radio France et JT de 20H).

 
8 commentaires - Le CSA inquiet de "l'absence de confirmation explicite" des candidats pour l'émission sur Fr2
  • je ne peux plus les voir, même en photo. je ne regarde plus le JT de France 2 .
    Vite que tout cela change... et encore les policiers pris pour cible !!! un policier tué, 2 policiers blessés. toutes mes pensées aux familles de ces héros du quotidien.
    Il faut que les Français prennent conscience de ce qui arrive à notre pays, Nous allons perdre notre DEMOCRATIE. Réveillez-vous. je suis triste et j'ai peur pour mes enfants et mes petits-enfants.

  • ils ne sont même pas gênés d'afficher leur complicité ! c'est honteux pour des journalistes d'une chaîne publique !

  • que les candidats boycottent ces deux journalistes qui cachent à peine leur lèche permanente envers MACRON , de plus ils font parti des mieux payé , comment peuvent t'ils se mettre à la place des sans dents qui ont entre 800 et 1200 euros mois ?

  • ce projet va finir en eau de boudin de toutes façons les journalistes sont forts pour faire le buzz avec leur questions inutiles

  • dixit l'aticle:
    """En l'absence de confirmation explicite par l'ensemble des candidats de leur présence, il apparaît nécessaire, à 48 heures de l'émission, que la liste des participants soit désormais clairement et définitivement établie"""
    bizarre,ils ne peuvent pas participer à un débat,mais ils peuvent venir participer à un entretien individuel !!!auraient ils peur de certaines confrontations ,avec des candidats maitrisant mieux leurs sujets ??

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]