La loi Travail selon Nicolas Sarkozy : le "rien", le 49-3 et l'anarchie

La loi Travail selon Nicolas Sarkozy : le "rien", le 49-3 et l'anarchie

Nicolas Sarkozy lors d'une matinée de travail sur le thème protection sociale, santé et famille, le 25 mai 2016 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 25 mai 2016 à 16h35

Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, a ironisé mercredi sur la loi El Khomri qui n'est "rien", mais "grâce à ce rien, on a le 49-3" et "l'anarchie". Il a comparé sa réforme des retraites au projet de loi Travail.

Considérant qu'elle avait été adoptée "sans pagaille", il occulte la protestation que cette réforme avait suscité en 2010.

Cette référence à l'anarchie avait déjà été formulée par l'ancien chef de l'État lors de son intervention télévisée au 20 Heures de TF1 dimanche 22 mai : "le gouvernement donne le sentiment de l'impuissance, d'une absence d'autorité et d'une forme d'anarchie", avait déclaré le président du parti Les Républicains (LR). "Quand je m'ausculte, je m'inquiète. Quand je me compare, je me rassure", a ironisé ce mercredi Nicolas Sarkozy lors d'une matinée de travail au siège de son parti. Une phrase qui rappelle celle de de Fernand Raynaud : "quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, je suis bien content de penser ce que je pense".

L'ancien président de la République est revenu sur la réforme des retraites menée pendant son quinquennat. "Cette réforme, nous l'avons réussie. Elle s'est traduite par 22 milliards d'euros de recettes en plus pour l'assurance vieillesse, sans qu'il y ait un seul blessé dans la manifestation, sans 49-3 et sans pagaille", a avancé Nicolas Sarkozy devant plusieurs centaines de personnes réunies au siège du parti.

- 2010 : MOBILISATION MASSIVE ET BLOCAGE DES RAFFINERIES -
Cette réforme avait fait reculer l'âge de la retraite de 60 à 62 ans lors de son quinquennat. "Pas de pagaille, pas de violence, pas de 49-3. Aujourd'hui, la loi El Khomri, c'est rien, grâce à ce rien, on a le 49-3 et grâce à rien, on a l'anarchie", a-t-il affirmé. "Voilà la différence entre un quinquennat et un autre", a insisté l'ex-chef de l'État, qui semble cependant avoir oublié qu'en 2010, sa réforme des retraites avait elle-même suscité le blocage des raffineries.

À cette époque, la contestation avait mobilisé, lors d'une première manifestation le 23 juin, entre 800.000 personnes selon la police et 1,9 million selon la CGT. Plusieurs journées de mobilisation avaient suivi. À chacune d'entre elles, entre 1 et 3 millions de manifestants s'étaient mobilisés selon les chiffres des syndicats et de la police. Alors que le mouvement des salariés du pétrole menaçait de paralyser le pays, Nicolas Sarkozy avait employé la manière forte pour débloquer la situation, avec l'intervention des forces de police pour lever les barrages et la réquisition des salariés grévistes.

Six ans plus tard, la question des retraites reste un des sujets de prédilection de l'ancien président. En conclusion de son intervention ce mercredi, Nicolas Sarkozy a rappelé sa proposition de repousser à nouveau l'âge de départ à la retraite à "63 ans en 2020, 64 ans en 2025". "L'idée, c'est que la présidentielle soit un mandat qui permettra de trancher sur ce sujet", a-t-il dit. "Tout dire avant pour tout faire après. Ce sera clair, transparent, honnête. À peu près tout le contraire de ce qu'on voit maintenant", a-t-il conclu.

 
67 commentaires - La loi Travail selon Nicolas Sarkozy : le "rien", le 49-3 et l'anarchie
  • La droite a certes fait la réforme des retraites mais que pour les sans dents du privé. Pour les privilégiés, elle n'a rien voulu ou pu faire. Pour moi 200 euros par mois en moins.

  • "lui semble cependant avoir oublié qu'en 2010, sa réforme des retraites avait elle-même suscité le blocage des raffineries."

    Il n'arrête pas de ré-écrire l'histoire de son quinquennat et de mentir sans aucune honte à la Cahuzac bien droit dans les yeux comme un "bon" avocat qu'il est... C'est juste hallucinant un mec comme ça on lui met le nez dans son caca et il ose dire que c'est pas à lui.

  • Lui qui a abusé du 49/3 ; bon à rien mais prêt à tout

  • cet Homme fait tout!!dit tout !!!afin que les gens se battent Ses propos sont venimeux et dangereux surtout pas digne d'un candidat a la présidentielle Ce Bygmalion doit etre eliminer ou aller se faire soigner Il veut que le pays s'ecroule afin de nous faire croire qu'il est le seul a pouvoir mettre le pays en route ( mais il a étè battu tellement mauvais il faut se rappeler )

    Le premier à se faire soigner c'est bien Hollande qui préfère laisser la France dans le chaos plutôt que de négocier, car Monsieur pense à la présidentielle. C'est dire l'intérêt qu'il porte à la France.

  • Oser affirmer que faire passer la loi sur la réforme des retraites n'a pas provoqué des manifs massives en octobre 2010, qu'elles n'étaient que d'agréables parcours de santé, donne la pleine mesure de son irresponsabilité, arrogance et mépris envers les français; Et il voudrait qu'on lui refasse confiance après son calamiteux quinquennat, ses x mensonges et trahisons ? Il est cinglé pourquoi se tirerait on une balle dans la tête ?

    Peut-être voulez-vous faire confiance à Hollande qui est le président le plus lamentable et le plus incompétent que nous ayons eu. Ha, mais j'oubliai : "ça va mieux" !! L'espoir fait vivre.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]