La charge de Dati contre les dirigeants des Républicains

La charge de Dati contre les dirigeants des Républicains©Capture franceinfo
A lire aussi

Source L'Opinion, publié le lundi 12 juin 2017 à 10h54

Sur franceinfo, Rachida Dati a chargé les dirigeants de son parti : "c'est peut-être la faute des dirigeants du parti, pas des électeurs".

Après avoir commenté les scores des Républicains au premier tour des législatives, Rachida Dati n'a pas été tendre avec les dirigeants du parti. "Il y a un an, cette élection était imperdable pour nous" a d'abord constaté la députée européenne. Puis elle a attaqué directement les cadres de son camp.



"C'est peut-être la faute des dirigeants du parti, pas des électeurs" a critiqué l'élue sur Franceinfo. "Je considère que la France est sociologiquement majoritairement à droite et on se tape ces scores là" a déploré Rachida Dati.

 
396 commentaires - La charge de Dati contre les dirigeants des Républicains
  • En réponse à tous les nostalgiques des temps révolus, fait est de constater que tout le monde droite ou gauche, s'est empressé de quitter les vieux rafiots qui n'avaient plus de fond. La nostalgie n'a jamais construit un pays !!!

  • Mêmes si les propos de cette dame et ses comportements ne me convenaient pas, je dois cette fois lui donner entièrement raison

  • Dire du mal des autres et surtout de ceux qui l'ont sorti de là où elle était, voilà la seule chose qu'elle sache faire aujourd'hui ...

    Cette personne n'a que cela pour exister !!!

    Qui,aujourd'hui, accorderait le moindre crédit à l'ancienne Garde des "sots" ?

    Personne, elle n'a existé que par la volonté de NS d'avoir ce type de personne dans son gouvernement, mais elle a été d'une nullité à faire peur ...

    Elle a passé son temps à parader et exhiber ses bijoux et ses robes (que, par ailleurs , elle ne voulait pas restituer !!)

  • Rachid Dati est particulièrement bien placée pour donner des leçons : elle est d'abord devenue magistrat, mais l' École Nationale de la Magistrature est toujours actuellement incapable de préciser sur la base de quels titres universitaires authentifiés, ensuite devenue ministre de la justice et Garde des Sceaux elle s'est elle-même trouvée incapable de savoir qui était le père de sa fille, sans doute à cause des problèmes de mémoire qui lui ont fait systématiquement oublier de restituer robes et bijoux de prix qui lui avaient été obligeamment prêtés par les bons faiseurs de l'élégance parisienne...

  • c'est bien la dernière à avoir le droit de critiquer LR

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]