L'entrée de Simone Veil au Panthéon, "pas à l'ordre du jour" selon ses petites-filles

L'entrée de Simone Veil au Panthéon, "pas à l'ordre du jour" selon ses petites-filles

Simone Veil le 6 avril 2010 à Auschwitz-Birkenau.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 03 juillet 2017 à 14h10

L'engouement populaire autour de l'éventualité de l'entrée de Simone Veil au Panthéon est fort, trois jours après son décès. Des nombreuses personnalités et associations ont également demandé que la patrie reconnaisse une grande femme.

Si cet élan est "touchant", selon ses petites-filles, elles se la soutiennent pas personnellement.

L'entrée de Simon de Simone Veil au Panthéon "n'est pas à l'ordre du jour. Je trouve ça extrêmement touchant, je pense simplement à titre personnel que mes grands-parents n'auraient pas été très heureux d'être séparés après 65 ans de vie commune", ont déclaré Déborah et Valentine Veil sur Europe 1. Une déclaration qui semble compromettre l'initiative, puisque l'honneur, décidé par le chef de l'État, doit recevoir l'accord de la famille.

Pourtant, l'arrivée de Simone Veil dans la nécropole des"grands hommes" n'est pas incompatible avec une inhumation auprès de son mari (décédé en 2013), rappelle le Parisien. En effet, parmi les 80 pensionnaires du Panthéon, plusieurs n'ont pas vu leur dépouille transférée.

Le Panthéon est depuis plus de cent ans la nécropole laïque des "grands hommes" français, dont la "patrie reconnaissante" veut honorer la mémoire. Si elle y faisait son entrée, Simone Veil, symbole du combat pour l'émancipation féminine, serait seulement la 5e femme (contre 76 hommes) à être honorée dans ce "temple" de la République.
 
17 commentaires - L'entrée de Simone Veil au Panthéon, "pas à l'ordre du jour" selon ses petites-filles
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]