Journalistes et humoristes énervent Nadine Morano

Journalistes et humoristes énervent Nadine Morano
A lire aussi

L'Opinon, publié le lundi 10 octobre 2016 à 22h20

Sur LCI ce lundi, l'ancienne ministre s'en est pris vivement aux humoristes et aux journalistes. Elle a aussi critiqué l'existence d'un système « politico-médiatique ».

Nadine Morano était assez agacée ce lundi matin sur LCI.

L'ancienne ministre a évoqué la primaire de la droite et du centre, la présidentielle américaine mais aussi des journalistes. Et là, elle n'a pas mâché ses mots. « Vous avez une sorte de pensée unique en France, "politico-médiatique" servie par des petits vassaux que sont les humoristes qui essaient de faire passer dans l'opinion publique des idées militantes » a-t-elle commencé par dire ajoutant plus tard en fin d'interview: « Je trouve que le statut d'humoriste ne donne pas droit à tout »



Puis elle a répondu plus sèchement à Audrey Crespo-Mara. « Vous parlez d'invasion arabo-musulmane, c'est une phrase que je n'ai jamais dite et d'ailleurs RMC a été obligée de démentir cette phrase que je n'avais pas dite de cette manière. Je sais que les médias ont toujours tendance à vouloir tronquer et à vouloir manipuler nos phrases » a-t-elle lâché.

Enfin, elle a réaffirmé ses critiques contre un système « politico-médiatique ». « Les Français attendent justement qu'on tienne compte de ce qu'ils pensent et ils en ont marre d'entendre le système "politico-médiatique" dire... » a-t-elle dit avant que la journaliste ne lui réponde : « ah ça revient, c'est en boucle ». « Oui, parce que c'est vrai, je suis désolé de vous décevoir mais... » a conclu Nadine Morano un peu excédée.
 
69 commentaires - Journalistes et humoristes énervent Nadine Morano
  • la vie politique et ceux qui la représentent sont du pain béni pour les humoristes et les médias en règle générale. Elle constitue une source intarissable. Ceux qui s'en plaignent sont cependant accros aux micros et bien empressés lorsqu'il s'agit de passer devant les caméras, car cela flatte leur égo. La contre partie est qu'un peu d'humour est nécessaire, et malheureusement pour certains, ils en font cruellement défaut. Cette propension à chercher de l'audience nécessite en outre qu'ils maitrisent leurs discours et qu'ils soient cohérents sur la durée. Ce n'est pas toujours le cas, loin s'en faut, car la course à l'audimat et par conséquent à l'électeur les pousse quelquefois à dire tout et son contraire, ce qui est gênant quand on veut passer pour une personne réfléchie.

  • Si Morano ne veux plus Qu on parle d elle, elle devrait arrêter la vie politique ...de toute façon elle n interrressé plus personne, elle est juste invitée comme clown pour faire le buzz

  • Bravo Nadine!
    Journalistes et humoristes se prennent pour des élites et voudraient nous amener à penser comme eux.Ils ne sont que des Français lambda,RESISTONS!

  • Quand on est mauvais, on cherche des excuses.
    Même si les médias sont en connivence avec le pouvoir, ça n'empêche pas que elle, personne ne l'aime.

    Hey, la mère l'Oie, ce n'est pas parce qu'elle émet une once de vérité dans une déclaration que les gens l'aime.

  • cette fille est foncièrement intellectuellement honnête, elle est parfois trop spontanée dans sa franchise et est prise pour une tête de turc par nos bobos intellectuels bien au chaud dans leurs studios ou leurs tables à dessin qui ont encore l'estomac d'expliquer et de disserter sur les évènements dramatiques qui nous sautent au visage

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]