Jean-Luc Mélenchon critique "Des paroles et des actes" mais confirme sa venue

Jean-Luc Mélenchon critique

Jean-Luc Mélenchon compare "Des paroles et des actes" à une "corrida où l'invité fait office de taureau promis au sacrifice"

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 26 mai 2016 à 12h53

Ira? Ira pas? Jean-Luc Mélenchon a entretenu l'incertitude ces dernières heures quant à sa venue à l'émission politique de France 2 "Des paroles et des actes", programmée jeudi 26 mai. L'eurodéputé avait remis en question sa participation à ce qu'il a décrit sur sa page Facebook comme une "corrida où l'invité fait office de taureau promis au sacrifice".

"Pour y parvenir, le déroulé consiste à additionner des charges nommées 'débats' dont la bête ne connait pas la nature jusqu'au dernier moment" détaille t-il. Le fondateur du Parti de Gauche critique le format de l'émission et fustige l'absence de contradicteurs de premier rang : "Tout le monde a peur me dit la rédaction" a t-il écrit, avançant que Marion Maréchal Le Pen, Bruno Le Maire, Stéphane Le Foll, Michel Sapin ou encore Jean-Christophe Cambadélis ont refusé le débat.

Dans cette tribune publiée mercredi soir sur sa page officielle, Jean-Luc Mélenchon a ainsi remis en cause sa participation et lancé un "appel à candidature" face à la pénurie de contradicteurs. "Si vous êtes un dirigeant de droite intéressé pour venir débattre, je vous appelle à faire connaître votre candidature à 'France 2' pour venir débattre car la chaîne prétend que nul ne le veut". S'il se montre très critique vis à vis de l'émission, le candidat à la prochaine élection présidentielle n'en reste pas moins un habitué des joutes verbales sur le plateau de "DPDA". Sa dernière apparition remonte à décembre 2014, où il avait débattu aux côtés de Cécile Duflot et Benoît Hamon.


Au matin de l'émission d'aujourd'hui, qui sera diffusée ce soir à partir de 20h55, Mélenchon a mis fin au suspens. "J'irai à DPDA" a t-il écrit, en profitant pour railler la "pagaille" et la "buzzomanie qui font la loi" dans l'équipe de l'émission, sans mentionner les personnalités politiques qui l'accompagneront. En milieu de matinée, DPDA a dévoilé le nom des deux contradicteurs : la ministre du Logement Emmanuelle Cosse, et le maire Les Républicains de Tourcoing Gérard Darmanin.

Après avoir présenté mardi la méthode d'élaboration de son programme électoral, Jean-Luc Mélenchon procédera à un premier comptage de ses troupes le dimanche 5 juin lors d'un rassemblement place Stalingrad à Paris, en référence directe au lancement de sa campagne en 2011. Son entourage espère réunir autant de personnes qu'il y a cinq ans, soit environ 6.000.

 
27 commentaires - Jean-Luc Mélenchon critique "Des paroles et des actes" mais confirme sa venue
  • il a raison
    pujadas coupe tjrs la parole

  • Paradoxalement, monsieur Mélanchon est un des rares candidats à ne pas être dominé par l'idéologie. Car on voit bien que les autres concurrents sont totalement dominés par l'idéologie libérale qui, contrairement à ce qu'on pourrait penser, est bien loin aujourd'hui du pragmatisme. On nous mène sans sourciller dans le précipice en vertu des grands principes. On aimerait entendre sur nos chaînes TV les commentateurs parler d'autre chose que de manigances, de stratégie, de machiavélisme sur fond d'idéologie libérale dominante. Monsieur Mélanchon a le mérite d'être réaliste et de pouvoir discuter pied à pied et d'égal à égal avec un grand patron. C'est ce dont la France a besoin. Et c'est pour l'instant, semble-t-il, plutôt l'apanage des partis populaires ou populistes. Et de la CGT quoiqu'on dise. A propos de l'article2, on n'entende pas beaucoup de commentateurs qui nous disent avec simplicité quels dangers il présente et comment on pourrait le réécrire dans l'intérêt de a France et des Français. Car on sait que les rapports de force dans la plupart des entreprises, en période de crise, sont très inégaux entre patrons et salariés. L'accord de branche est la force des salariés.

    A McClure
    Il n'est pas sûr du tout qu'il en tienne une bonne. Pas plus que l'ancien maire de Londres par exemple. Ce n'est pas parce qu'on a une vision personnelle et originale du monde qu'on est forcément dérangé du cerveau et incapable de gérer.

  • J'en suis sur que ce monsieur est du même type de l'affaire de Cahuzac sauf que lui il mettra l'agent des fraude fiscal en Russie ou en Coré Du Nord, comme pour le sieur Marchais en Roumanie.

    prouvé avant d'accusé

  • cela s'appelle de la politique spectacle ! Il essaye par cette dramatisation d'avoir quelques téléspectateurs-voyeurs en attente d'un clash ..... très peu pour moi !!

  • Aucun intérêt à écouter ce comédien de foire qui ne représente que lui même

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]