Jean-Louis Bourlanges : «Macron doit inventer un nouvel équilibre social»

Jean-Louis Bourlanges : «Macron doit inventer un nouvel équilibre social»
A lire aussi

LesEchos, publié le vendredi 13 octobre 2017 à 10h06

Ce budget est-il à la hauteur des défis ?

Ce budget est conforme à ce que nous avions annoncé pendant la campagne. Cela ne veut pas dire qu'il soit pleinement à la hauteur des défis. En matière de ressources, on va dans la bonne direction, mais pas assez loin. Sur la suppression de l'ISF ou de la taxe d'habitation, les compromis ne sont pas viables durablement. Pour réduire la dépense publique, le gouvernement a justement choisi de ne pas pratiquer le rabot indifférencié, mais il a, du coup, le plus grand mal à engager une réduction en profondeur de la dépense, car celle-ci suppose au préalable des réformes structurelles - sur le logement, l'assurance-maladie, la vieillesse, l'indemnisation du chômage, l'organisation territoriale et la répartition des compétences -, qui…

Lire la suite sur LesEchos

 
7 commentaires - Jean-Louis Bourlanges : «Macron doit inventer un nouvel équilibre social»
  • que toutes les prestations sociales soient déclarées.. quel est l'écart réel entre un revenu de 1800 euros et celui d'un smicard qui bénéficie de toutes les allocations.. ( prime de rentrée de fin d'année .. apl .. ..exonération d'impots .... etc ...)

  • Il est tout de même bizarre que le sujet de la CSG soit si peu abordé par les journalistes......N'aiment-ils pas les "Vieux " ces personnes aisées qui gagne pour la plupart 1200 euros et auxquels on va retire encore 1,7 pour cent ? ou bien ont-ils des ordres pour éviter cette discution?

  • Macron en réalité fait de l'improvisation !!! Il décrète de créer une loi mais il ne sait pas comment la financer !!! Ensuite il va à la pêche d'idées pour appliquer cette loi et son financement qui débouchera la plupart du temps par une nouvelle taxe ou un bidouillage bien spécifique !!!

  • Macron est inapte a inventer quoi que ce soit , hormis l'idée de "laminer " les retraités qu'il considére riches avec 1200 euros /mois...

  • Le "nouvel ordre social" prôné par Bourlanges, on le connaît. C'est celui pratiqué peu ou prou par tous les gouvernements depuis 30 ans et qui consiste, d'une part, à accorder des avantages fiscaux aux plus riches afin qu'ils ne se sauvent pas, d'autre part à accorder aux pauvres des allocations afin de pas être taxés de favoritisme pro-riches, et enfin, pour financer ce manque de recette et ces dépenses, de taxer fortement la classe moyenne, laquelle est en conséquence en voie de disparition

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]