Jacques Chirac vit la "pire des choses qui puisse arriver" selon son gendre

Jacques Chirac vit la "pire des choses qui puisse arriver" selon son gendre

Chirac

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 25 avril 2016 à 12h00

L'époux de Claude Chirac a révélé ce lundi matin sur Europe 1 que l'ancien président vivait un "moment très dur" après la mort de sa fille Laurence.

Le 14 avril dernier, Bernadette et Jacques Chirac perdaient leur fille Laurence, 58 ans, des suites d'un malaise cardiaque. La perte de l'aînée du clan Chirac, atteinte depuis l'adolescence d'anorexie mentale, a été un choc terrible pour l'ancien président et son épouse rapporte ce lundi matin 25 avril leur gendre, Frédéric Baroux.

"C'est nécessairement un moment très dur pour lui" a confié le haut fonctionnaire, mari de Claude Chirac depuis 2011 sur Europe 1. "Jacques Chirac, c'est un homme qui, depuis des années, se bat contre la maladie et qui vit maintenant la pire des choses qui puisse arriver à une personne c'est-à-dire perdre son enfant". "Donc le moment est nécessairement terrible, comme il est terrible également, et c'est plus dur encore, pour Bernadette Chirac. C'est une mère, Laurence était l'affaire de sa vie. C'est très, très, très dur et elle est émouvante de dignité dans ces moments-là. Ils ont craint cet instant, cet instant arrive et malheureusement, il faut le vivre", a-t-il ajouté.

Laurence Chirac s'était toujours tenue à l'écart de la vie publique de la famille, qui ont par ailleurs rarement parlé de la maladie de leur fille, même s'ils se sont beaucoup investis dans le soin aux victimes de l'anorexie. Une maladie qui avait été "le drame de (la) vie" de Jacques Chirac ainsi qu'il l'avait confié dans un livre-entretien avec Pierre Péan publié en 2007.



S'il est considérablement affaibli depuis son accident vasculaire cérébral en 2005, l'ex-chef de l'État a néanmoins pleinement conscience de ce qui lui arrive a révélé M. Salat-Baroux, qui vient de publier un livre "La France est la solution". "Il a conscience et c'est en cela que son combat contre la maladie est un combat qui est particulièrement courageux. C'est un homme courageux, il l'a toujours été et il l'est encore plus face à la maladie".

La semaine dernière, sur la même radio, Jean-Louis Debré avait également donné des nouvelles de son ami. "Il va aussi bien que possible" affirmait l'ancien président du Conseil constitutionnel."Sa maladie est un peu comme une vague qui monte. Il y a parfois un calme plat mais elle ne recule jamais". "Quand je le vois, il est heureux de me voir. Il me reconnait" expliquait-il avant de préciser :"Chirac n'a jamais été quelqu'un qui extériorise ses sentiments, mais moi qui le connais bien, quand je le regarde, quand je lis dans ses yeux, je vois qu'il souffre et je sais qu'il a de la peine".



La dernière apparition officielle de Jacques Chirac remonte à novembre 2014. Diminué, la main sur l'épaule de son garde du corps, il était arrivé sous les applaudissements de la salle. Quelques mois plus tôt, , Bernadette Chirac avait estimé que son époux, qui a des pertes de mémoire, ne parlerait plus jamais en public. Souffre-t-il aussi de la maladie d'Alzheimer? "Honnêtement, je ne le crois pas (...) Il n'a pas vraiment les symptômes, mais c'est vrai qu'il a une petite baisse de sa mémoire, surtout par moments, c'est très variable", avait-elle alors indiqué.

En décembre dernier, il avait été hospitalisé quelques jours avant Noël "afin de faire un contrôle général de son état de santé, "mais son état ne présentait aucune inquiétude" assurait sa fille Claude.
"Il n'y a pas lieu de s'inquiéter pour le moment à son sujet. Mon mari va bien, aussi bien que possible", rassurait son épouse le 5 janvier dernier sur TF1, interrogée sur la santé de son mari, à l'occasion du lancement de l'opération Pièces Jaunes. "Il est rentré à la maison après un petit séjour à l'hôpital où il était nécessaire de faire des examens complémentaires, parce qu'il était plus fatigué que les semaines précédentes. Il est rentré pour Noël, on a pu fêter Noël ensemble en famille à la maison et aussi la fête du jour de l'An".
 
136 commentaires - Jacques Chirac vit la "pire des choses qui puisse arriver" selon son gendre
  • chacun porte en soi une vie.. la sienne a ete bien plus agreable avec sa reguliere qui a beneficie des largesses de la republique ainsi que le classement du chateau de bitty en correze et d'un seul coup les journalistes s'emeuvent.... elle na aucune compassion pour quiconque cette femme cela se lit dans son regard....

  • je compatis a la peine de Monsieur CHIRAC; car la perte d'un enfant c'est terrible; je viens de le vivre et c'est tres dur a supporter; COURAGE MONSIEUR CHIRAC

  • La maladie et la mort sont les seules véritables justices que les hommes se partagent
    Connus ou inconnus nous sommes tous a la meme enseigne
    S'il est malheureux que M.Chirac soit confronté a ces souffrances il faut aussi penser a tous ceux qui contrairement a lui vivent les problèmes de la maladie et de la vie dans la solitude
    On ne parlera jamais d'eux et ils mourront souvent dans un total oubli

  • C'est vrai , pauvre Jacques Chirac , entre la maladie et la perte de sa fille la"pire des choses qui puisse arriver"
    on compatit à sa souffrance.

  • Eh oui, ce n'est qu'un être humain avec des souffrances ...
    Jusqu'à maintenant au vu de son statut, il avait été épargné dans beaucoup de domaines, mais quand il s'agit de la santé NOUS SOMMES TOUS EGAUX.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]