Indemnité d'éloignement : "On ne peut pas demander aux CRS d'aller faire un effort pour pouvoir supprimer l'ISF"

Indemnité d'éloignement : "On ne peut pas demander aux CRS d'aller faire un effort pour pouvoir supprimer l'ISF"©FRANCEINFO
A lire aussi

franceinfo, publié le samedi 23 septembre 2017 à 12h00

Le projet de suppression d'exonération fiscale sur une prime des CRS fait réagir la députée socialiste du Tarn-et-Garonne, et ancienne rapporteuse générale du budget, Valérie Rabault. "On a entendu hier qu'on voulait supprimer l'exonération fiscale sur les primes des CRS", a-t-elle affirmé samedi 23 septembre sur franceinfo. "Je vois que le gouvernement a fait marche arrière", se félicite-t-elle. "Mais on ne peut pas demander aux CRS, qui sont sur le terrain, qui bénéficient certes de cette exonération fiscale sur leurs primes, d'aller faire un effort pour pouvoir supprimer l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour les plus riches de notre pays", s'agace la députée. 

Jeudi, plus de 2 000 policiers des Compagnies républicaines de sécurité s'étaient…

Lire la suite sur Franceinfo

 
9 commentaires - Indemnité d'éloignement : "On ne peut pas demander aux CRS d'aller faire un effort pour pouvoir supprimer l'ISF"
  • Agitation sans lendemain de responsables syndicaux complices des gouvernements parce que réélus depuis trop longtemps et déconnectés des réalités. Un prétexte pour faire oublier que ces policiers ne voient plus leur salaire augmenter depuis des années et trop timorés pour leur demander une grève des PV pour faire enfin avancer les revendications.

  • On sait depuis le début que Macron n'aime pas nos forces de l'ordre.

  • c'est sur collomb a du avoir la suée de sa vie et le chef à fait marche arrière sacré macron

  • S'agissant d'une prime, il n'y a pas de raison qu'elle ne soit pas imposable. L'Etat peut cependant la majorer pour composer le coût de la fiscalisation. Ainsi on peut aussi rétablir l'équité fiscale, notamment par le caractère progressif de l'impôt.

    Et si on commençait par les indemnités de représentation des députés exemptés de CSG (par eux mêmes)?

  • C'est bien là le problème ! On demande à des gens qui sont loin d'être des privilégiés (exemple : des retraités à partir de 1331 Euros pour une personne seule ou 2042 Euros mensuels pour deux) de faire "des efforts" (traduction : perdre du pouvoir d'achat) quand on va se priver de plus de trois milliards dans les caisses de l'Etat pour financer la réforme de l'ISF en faveur des plus riches !. Comment cela pourrait-il être acceptable ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]