Hollande fustige les pratiques d'En Marche

Hollande fustige les pratiques d'En Marche ©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 18 mai 2017 à 16h07

Les deux hommes politiques sont apparus émus et complices lors de la passation de pouvoir. Quelques jours plus tôt François Hollande a même tenu à inviter son successeur pour les cérémonies du 8 mai.

Pourtant, selon les propos rapportés par des proches de l'ex président à l'Obs et repérés par le Lab d'Europe 1, François Hollande juge sévèrement En Marche, un mouvement qualifié de "peu démocratique". En cause : le fonctionnement vertical du mouvement créé il y a tout juste un an et devenu depuis le parti La République En Marche. A la différence du PS où les dirigeants et candidats sont choisis par les militants, chez En Marche, les responsables sont désignés par le haut.



Au moment de passer la main, François Hollande affirmait pourtant devant ses partisans que s'il ne se retirait pas complètement de la vie politique pas question pour lui d'apparaître comme un "conseiller" de son ancien ministre de l'économie. Un ancien président doit "contribuer, aider mais sans gêner", concluait ainsi l'ancien chef de l'Etat.

 
392 commentaires - Hollande fustige les pratiques d'En Marche
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]