Hollande à Macron : "Tu t'en vas pour quoi faire?"

Hollande à Macron : "Tu t'en vas pour quoi faire?"

Emmanuel Macron et François Hollande, le 23 mai 2016, à Paris

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 04 septembre 2016 à 09h50

Le costume présidentiel n'enterre pas les considérations sentimentales. Tel est le principal enseignement à tirer des révélations du JDD ce dimanche 4 septembre, qui publie la teneur de ce que François Hollande et Emmanuel Macron se sont dit, le jour de la démission du désormais ex-ministre de l'Économie.

Officialisé mardi 30 août, le départ d'Emmanuel Macron du gouvernement a affecté le président de la République, qui a admis à demi-mots une faille dans sa cuirasse de première figure de l'État.

"Je sais bien qu'on dit que je n'ai pas d'affects, mais..." aurait-il ainsi soupiré devant des journalistes le lendemain de l'annonce. Réputé impassible dans les rapports de personnes, François Hollande appréciait Emmanuel Macron. Il "aimait l'entendre", évoque ainsi un conseiller de l'Elysée, qui a côtoyé Macron entre 2012 et 2014 alors que ce dernier occupait le poste de secrétaire général adjoint spécialiste des questions économiques au sein du palais présidentiel. Il accède ensuite au ministère de l'Économie, intronisé par le président de la République qui se montre fier des qualités de son poulain.

La croissance du prometteur Macron connait alors des accrocs. Son projet de loi "Noé", pensé comme la suite de "sa" loi Macron, est enterré par l'exécutif en janvier. Un mois plus tard, il est rétrogradé dans la hiérarchie lors du remaniement gouvernemental de février. "S'il continue comme ça, Emmanuel va devoir sortir, il faut qu'il fasse attention". "Il sait ce qu'il me doit, c'est une question de loyauté, personne et politique" prévient alors le chef de l'État dans son entourage selon le JDD.

En avril, une interview au Dauphiné Libéré fait dire à Macron qu'il n'est pas "l'obligé" de Hollande. L'entretien est modifié avant sa publication, mais l'Elysée prend connaissance de la petite phrase qui ne passe pas inaperçue. Ce point tournant marque la fin de l'idylle, et ouvre une période de duplicité qui va s'étendre jusqu'au départ du ministre. Entre-temps, il lance son mouvement "En Marche".

"JE NE FERAI RIEN CONTRE TOI"

"Tu as encore beaucoup à faire en tant que ministre de l'Économie. Il y a du travail pour dix jusqu'au bout. La règle, tu la connais : si tu es au gouvernement, tu ne peux pas t'occuper de ton mouvement. Tu es dedans ou dehors, pas dedans et dehors, ne dehors et dedans!", lui explique François Hollande lundi 29 août, alors que le ministre s'apprête à lui annoncer sa décision. Le coup de fil fatidique intervient le lendemain à 8h45 : "J'ai compris que je gênais; j'ai compris que je n'avais pas ma liberté. J'ai décidé de quitter le gouvernement", dit Macron.

"Tu t'en vas pour quoi faire?" demande Hollande. Malgré une deuxième conversation, cette fois en face-à-face, la question est demeurée sans réponse. De quoi alimenter les suspicions du chef de l'État, qui selon le JDD, est convaincu que Macron " a démissionné pour l'empêcher d'être candidat". "Je te soutiens, je ne ferai rien contre toi", lui aurait pourtant assuré son ancien ministre.
 
175 commentaires - Hollande à Macron : "Tu t'en vas pour quoi faire?"
  • je vais chercher du pain dit il

  • Oh ! manu tu descends? ouais, mais pourquoi faire?

  • Je suggère à E. Macron la réponse suivante : tu y es allé pour quoi faire ?

  • Macron Macron Macron ..........ça suffit .....écoutez les journalistes c'est bon maintenant avec cet arriviste .......il y a tout de même des choses plus importantes en FRANCE que Macron .......
    Que l'on me dise qu'est ce qu'il a fait dans ce gouvernement ?????........
    Quel programme ?????.......
    Si hollande en 2012 la finance était son ennemi ,lui ce n'est pas le cas ...........
    Ce type arrive avec ses gros sabots il ne connait rien en politique ......alors de grâce arrêtez de nous emmerder avec un mec qui n'a aucun passe politique .....aucune expérience .........a part la finance donc qu'il retourne dans une banque c'est la sa place .......Ce type est un ambitieux un point c'est tout ..........ou alors qu'il monte une boîte on verra au bout de 5 ans si il est capable ......lui laisser diriger la FRANCE la c'est tout même un peu gros ........on a déjà donne avec celui qui nous gouverne en ce moment ..........
    Un peu jeune .......et surtout aucune expérience .......pauvre garçon on lui appuierait sur le nez il aurait encore du lait qui sortirait .........
    Dans la vie cher Mr. on prend une décision on n'est pas ni a gauche .....ni a droite .......regardez Bayrou ou ça la mène a rien ........dans la vie il faut savoir trancher ........
    Personnellement jamais je ne voterai pour ce type ........il prend les Français vraiment pour des cons ..........rappelez vous ses 1ères sorties ......les illettrés .............comme hollande les sans dents ..............

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]