Hamon : "Voter utile, c'est ne pas se tromper"

Hamon :

Benoît Hamon, candidat socialiste à la présidentielle, le 16 avril 2017 à Captieux, en Gironde

A lire aussi

AFP, publié le lundi 17 avril 2017 à 22h00

Hamon: "Voter utile (c'est) ne pas se tromper" et il faut "avant tout regarder le programme" des candidats

Le candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon a affirmé lundi à Aignan (Gers) que "voter utile (c'est) ne pas se tromper" et qu'il fallait "avant tout regarder le programme" des candidats. 

"Voter utile c'est ne pas se tromper. Je crois qu'il faut avant tout regarder le programme", a dit le candidat PS. 

"Je crois que le mien, en matière économique ou de travail, en matière de services publics en milieu rural et la garantie d'un revenu universel, est un programme qui prend ses responsabilités par rapport à toutes ces politiques qui n'ont pas marché depuis 20 ans", a-t-il ajouté, appelant "à un vote utile pour le candidat et son programme", en l'occurrence le sien même s'il ne s'est pas nommé.

"Tout le monde n'est pas d'accord avec moi. Mais ça se passe très bien. Et finalement c'est agréable de voir que notre démocratie est si robuste et qu'elle est capable d'accepter les désaccords tout en maintenant la chaleur humaine...", a encore souligné M. Hamon qui s'exprimait après avoir assisté à une course landaise de taureaux.

A la question de savoir s'il était confiant sur sa qualification pour le second tour, "oui absolument", a-t-il répondu

Le candidat PS devait ensuite se rendre à Lupiac, le village natal de D'Artagnan en compagnie du président PS du département du Gers, Philippe Martin. 

"Nous allons visiter la demeure de D'Artagnan, le château de Castelmore pour rappeler à l'électorat de gauche que certains ont un peu trop facilement oublié la formule +un pour tous, tous pour Benoît Hamon+", a lancé l'ancien ministre de l'Environnement.

Interrogé sur le retour de ceux qui l'ont lâché en cours de route, Benoît Hamon n'a toutefois rien réclamé: "Non, je ne leur demande pas de revenir au bercail. Ils ont pris une responsabilité forte et même historique de ne pas soutenir leur candidat face à Marine Le Pen", a-t-il affirmé, rappelant que pour ce qui le "concerne, c'est le peuple" qui lui "a donné mandat à l'issue des primaires". 

"Et il n'y a qu'à lui que je dois des comptes et certainement pas à des appareils ou des représentants d'appareils", a-t-il ajouté.

 
50 commentaires - Hamon : "Voter utile, c'est ne pas se tromper"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]