Hamon met en garde contre les conséquences de l'élection de ses rivaux

Hamon met en garde contre les conséquences de l'élection de ses rivaux

Benoît Hamon, le 10 avril 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le mardi 11 avril 2017 à 18h26

Présidentielle: Hamon "continue" à mener campagne, met en garde contre les conséquences de l'élection de ses rivaux

Benoît Hamon "continue à faire la campagne électorale" malgré sa baisse dans les sondages, avertissant les électeurs et sur le "plan social dans la fonction publique" que préparent Emmanuel Macron et François Fillon et sur l'incertitude sur le maintien de la France dans l'UE en cas d'élection de Jean-Luc Mélenchon.

Sera-t-il au combat jusqu'au premier tour de l'élection ? "N'en doutez jamais", a répondu M. Hamon sur RFI.

"Je ne suis pas là pour faire l'analyse du pourquoi du comment des sondages. Je continue à faire la campagne électorale", a dit le candidat socialiste, distancé, notamment, par Jean-Luc Mélenchon dans les enquêtes d'opinion.

"On va se réveiller avec un président de la République le 8 mai. Il y a une hypothèse: que ce soit Emmanuel Macron, qui propose de légiférer par ordonnances pour continuer la démolition du code du travail. On peut vouloir aussi le plan social qu'il propose pour la fonction publique, 120.000 fonctionnaires de moins et moins de service public", a développé le député des Yvelines.

"On peut vouloir aussi que ce plan social soit multiplié par quatre avec François Fillon, avec derrière encore moins de protection pour la Sécurité sociale. On peut vouloir que ce soit Jean-Luc Mélenchon, mais est-on certain que l'année qui suit on soit encore en Europe ? Pas du tout", a-t-il poursuivi.

Sur l'Europe, "les intentions de Jean-Luc Mélenchon, c'est tout sauf Marine Le Pen". Mais "ce que je pense c'est que si ça doit nous conduire à sortir de l'Union européenne, le coût politique, le coût économique et surtout l'avenir qu'on propose à nos gamins est tragique", a-t-il jugé.

"L'Europe ne sera pas française", "elle ne s'alignera jamais à 100% sur nos seules positions. Je ne vois pas à quoi cela sert de mettre haut la barre des menaces si derrière on n'a pas beaucoup de solutions", a-t-il dit.

 
52 commentaires - Hamon met en garde contre les conséquences de l'élection de ses rivaux
  • Hamon avec ton programme tu fais honte à la France,ou sont passés les valeurs du travail,faire de l'assistanat à des fins électorales,faire un couloir humanitaires pour vaincre le terrorisme,mais c'est de l'inconcience,et il y a des gens qui adhèrent à ça c'est pathétique !!!!!

  • Hamon ne doute de rien, il croit toujours qu'il y a un parti socialiste "socialiste". Le parti socialiste en pratiquant une politique "libérale avancée", une politique parfaitement ignoble, s'est sabordé, et les plus ignobles de ces "socialistes libéraux avancés (entendrez par avancés, comme le fromage quand il pue, comme les fruits pourris) ont rejoints Macron, la lessive qe nous vendent les médias à tour de bras, les médias qui sont entièrement possédés par les grosses fortunes, et marchands d'armes de surcroît, on ne se diversifie jamais assez. Puis, ça rapporte en marchés d'Etat, un p'tit coup de va-t-en guerre, ça rembourse les backchichs...

  • VOSGESPAT  (privé) -

    Son élection lui aura des conséquences désastreuses pour notre pays, çà c'est sûre.

  • La SEULE façon d'avoir la vraie gauche au deuxième tour c'est qu'Hamon se désiste au profit de Mélenchon puisqu'il est dans les fraises au niveau des sondages. Mais comme son égo est bien plus gros que celui de Mélenchon ( quoi qu'on en dise !) c'est lui qui voulait que Mélenchon se rallie à lui comme les écolos ce qui a fait dire à juste titre à Mélenchon " je ne suis pas un corbillard". Donc bien sûr qu'Hamon ne se désistera pas. Par contre que les personnes voulant voter Hamon réfléchissent bien car ils seront en partie responsable du peu de choix qu'ils auront au deuxième tour .....

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]