Hamon: Macron, "héritier" de politiques "qui préparent l'arrivée du FN"

Hamon: Macron,

Le candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon prononce un discours le 16 avril 2017 à Angoulême, dans l'ouest de la France

A lire aussi

AFP, publié le lundi 17 avril 2017 à 16h43

Présidentielle: Hamon critique Macron, l'"héritier" de politiques "qui disloquent le lien social" et "préparent l'arrivée du FN"

Le candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon estime dans une interview à Ouest France qu'Emmanuel Macron est "le meilleur héritier" de politiques qui ont mené à l'échec et qui "disloquent le lien social", préparant ainsi "l'arrivée du Front national" au pouvoir.

A la question : L'émergence de MM. (Emmanuel) Macron et (Jean-Luc) Mélenchon n'est-elle pas le signe d'un désaveu des partis ? Benoit Hamon répond par l'affirmative. "Oui, il y a de cela, dit-il, en s'étonnant toutefois "qu'on s'attache à vouloir défier les partis et pas les idées qui nous ont conduits à l'échec".

"Le meilleur héritier de ces politiques-là, c'est Emmanuel Macron", affirme Benoît Hamon. 

"Ces politiques disloquent le lien social et préparent l'arrivée du FN", poursuit M. Hamon. "Marine Le Pen ne l'emportera probablement pas cette fois, mais la poursuite des politiques libérales ne permet que de s'acheter un délai", prévient-il.

A propos de Jean-Luc Mélenchon, M. Hamon répète dans cet entretien publié lundi dans le quotidien que "les questions européennes et internationales" les "séparent fortement". 

"Je ne vois ni l'avenir de la gauche ni l'avenir de la France en dehors de l'Europe", souligne le candidat PS, selon lequel M. Mélenchon veut "passer d'une Europe allemande à une Europe française". 

"On sait que ça n'arrivera pas", développe-t-il. "L'Europe tout entière ne s'alignera pas sur les seuls intérêts de la France. Donc, ce qu'il prépare, c'est la sortie de l'euro et de l'Europe. C'est son point de rupture avec la gauche que je représente. L'abandon de l'idéal européen serait une défaite politique", assure M. Hamon.

 
53 commentaires - Hamon: Macron, "héritier" de politiques "qui préparent l'arrivée du FN"
  • C'est toujours les autres.
    Certes je ne voterai pas Macron.
    Mais ce qui a repoussé les électeurs de gauche vers le FN, c'est bien le PS qui a gouverné la France en voulant faire une politique de droite sans savoir le faire.
    Entre 2015 et 2016 mes impôts ont augmenté de 25 %. Et ne croyez pas que mes revenus ont augmentés d'autant. Bien au contraire, depuis que je suis retraité, ils ont baissé de 0,20%. C'est simplement la suppression de l'avantage de famille de plus de 3 enfants (les miens ont tous fait des études supérieures sans que nous ayons la moindre bourse et travaillent sans jamais avoir touché des Assédics et payent de gros impôts).
    Et je ne parle pas de pouvoir d'achat qui lui a sombré avec toutes les augmentations que nous subissons, impôts locaux, EDF, Assurances, Mutuelles et bien d'autres.
    Je croyais qu'avec la gauche et les élections, 2017 serait plus calme.
    Et bien non, malgré une baisse encore de mes revenus de 150 € sur l'année en 2016, je viens de faire ma déclaration en ligne et je paierai encore plus d'impôts que l'an dernier. Cherchez l'erreur.
    Alors Monsieur Hamon, il aurait fallu passer de frondeur à opposant pour vous dédouaner de la politique du PS.

  • On sait que ça n'arrivera pas", développe-t-il. "L'Europe toute entière ne s'alignera pas sur les seuls intérêts de la France. Voilà un extrait du discours de Benoît Hamon le 16 avril à Angoulème qui vise Mélenchon. Il faut rappeler 2 choses : Mélenchon renégociera les traités européens et quand il arrivera au bout il proposera aux Français de décider par référendum. si les avancées sont suffisantes on reste, si elles ne le sont pas on quitte. Il ne faut pas oublier que sans la France l’Europe n'existe plus, donc les Allemands vont y réfléchir à 2 fois.Mais Hamon part déjà perdant dans cette négociation et se met tout de suite à genoux devant Merkel, comme l'a fait Hollande.
    Il n'y a rien d'injurieux dans mon propos alors avant de le censurer lisez le.

  • Le FN n'a jamais autant progressé que quand les socialistes ont été au pouvoir. D'abord avec Mitterrand, qui avait étouffé la PC, puis avec Hollande qui a su cristalliser les extrêmes. Résultat, on a Melenchon et Le Pen en tête....Ce n'est pas à Macron qu'on le doit, mais bien à ce président.

  • Au revoir monsieur 9%.........

  • Hamon, lui, il va faire ses valises......

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]