Guaino critique la droite "un peu pétainiste" et les "bobos"

Guaino critique la droite

Le député LR Henri Guaino à Paris le 2 mai 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 13 juin 2017 à 12h01

Henri Guaino, candidat dissident LR à Paris largement battu au premier tour des législatives et qui avait provoqué un tollé en affirmant que ses électeurs étaient "à vomir", a maintenu et précisé ses propos mardi.

"Je n'ai pas parlé de toute la France", a-t-il souligné sur CNews. Selon lui, ses propos ne visaient que "les bobos qui vivent dans l'entre-soi" et "cette droite traditionnelle tellement hypocrite, au fond un peu pétainiste, qui n'est pas capable de se comporter conformément aux valeurs qu'elle proclame".

Le député des Yvelines, qui se présentait dans la même circonscription que la candidate investie par LR, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait affirmé après sa défaite dimanche que "l'électorat qui a voté dans la 2e circonscription de Paris, est, à mes yeux, à vomir".

"Je n'ai pas insulté, j'ai dit ma vérité", a soutenu mardi l'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

"A partir de dimanche soir je n'étais plus un homme politique, j'étais un citoyen", a-t-il aussi justifié.

 
15 commentaires - Guaino critique la droite "un peu pétainiste" et les "bobos"
  • J'avoue regretter que Monsieur Guaino n'est pas tenu ses propos avant. Il y aurait donc lles propos de l'homme politique et les propos du citoyen? Il est vrai que c'était mieux du temps de Monsieur Sarkosy!
    Allez haut les coeurs!

  • Il faut tourner 7 fois sa ....., quand on l' ouvre on se met a la portée de ses électeurs c'est la moindre politesse

  • Quand on méprise le PEUPLE, il faut rester à la maison!!

  • JEANPAIN  (privé) -

    lui qui se disait Gaulliste aurait du prendre exemple sur le général et partir sans injurier...
    ils sont tous comme ça ces gens là, ils ont profités de l'après 68 ou 81 quand le peuple voulait du changement, puis se sont transformés en petits roitelets voulant régner en maitre...
    ils se sont prix une pile, ils devraient partir et réfléchir au pourquoi de leur défaite, non ces messieurs dames, insultent rejettent la faute sur les électeurs ou le gouvernement............
    mais j'ai bien peur que ceux qui profitent de la manne macronienne ne deviennent dans 20 ans ces baronnets qui s'engraissent dans les ministère, dans l'hémicycle et qui refuseront de laisser leur place à d'autres

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]