Front National : le Siel quitte le Rassemblement Bleu Marine

Front National : le Siel quitte le Rassemblement Bleu Marine©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 06 novembre 2016 à 13h30

Le parti Souveraineté, indépendance et liberté (Siel) met fin à son alliance avec le Front National au sein du Rassemblement Bleu Marine, mais continuera à soutenir la candidature de Marine Le Pen à la prochaine présidentielle.

La nouvelle était attendue depuis les propos tenus par Karim Ouchikh dans l'hebdomadaire d'extrême droite Minute le 2 novembre. "Ma capacité à avaler des couleuvres a atteint sa limite" avait déclaré le président du parti, jugeant que le Rassemblement Bleu Marine n'avait "jamais fonctionné" à cause de "la volonté hégémonique de Florian Philippot". Un départ approuvé par la quasi-totalité des adhérents s'étant prononcés par un vote. 96% d'entre eux ont en revanche confirmé leur soutien à la candidature de Marine Le Pen à l'élection présidentielle de 2017.

Un consensus dont s'est réjoui Karim Ouchikh, qui juge que les positions du Front National sur des sujets comme l'immigration, l'islam et les questions familiales ne sont pas assez radicales. Dans un entretien accordé au Monde, il regrette également qu'un discours "aseptisé" et relevant de la "gauche chevènementiste" domine au sein du Front National et que les thèmes identitaires et sociétaux ne soient pas assez évoqués. Une liste de 80 candidats proposés par le Siel pour les législatives de 2017 aurait également été rejetée intégralement par la direction du FN, précipitant le divorce entre les deux formations.

 
225 commentaires - Front National : le Siel quitte le Rassemblement Bleu Marine
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]