François Hollande était "ému, fier et serein" après son annonce

François Hollande était "ému, fier et serein" après son annonce ©l'Opinion
A lire aussi

l'Opinion, publié le vendredi 02 décembre 2016 à 08h40

Sur France 2 ce vendredi matin, Bernard Poignant a expliqué dans quel état d'esprit le président se trouvait quelques minutes après l'annonce de sa non-candidature à la présidentielle.
Jeudi soir à 20 heures, beaucoup ignorait quelle décision François Hollande avait prise. Bernard Poignant, un de ses proches, a avoué qu'il ne savait pas « jusqu'au dernier moment » ce que le président de la République allait dire.

Mais après l'annonce de sa décision, le chef de l'État s'est entretenu avec lui. Ce vendredi matin, il a raconté dans quel état d'esprit se trouvait alors le président.



« J'ai trouvé un homme ému de sa décision, soulagé, non pas de l'avoir prise, mais de l'avoir annoncée aux Français. J'ai trouvé un homme fier du travail accompli et j'ai trouvé un homme du coup serein. Et en même temps combatif » a expliqué Bernard Poignant ajoutant que le président est « hors-jeu de l'élection présidentielle » mais « pas de la politique ». Selon lui, le chef de l'État peut encore s'exprimer et c'est ce qu'il fera. Pas lors de la primaire de la gauche mais après sans doute. « Je pense qu'il a une obsession : c'est que la gauche ne soit pas éliminée pour le second tour de la présidentielle » a-t-il indiqué ensuite. François Hollande devrait donc encore jouer un rôle dans la présidentielle de 2017. Certainement pas celui qu'il avait espéré.
 
236 commentaires - François Hollande était "ému, fier et serein" après son annonce
  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Tellement ému j'ai cru qu'il allait pleurer, julie va le consoler, le pauvre, mais c'est sûre nous on ne va pas pleurer sur son départ de l’Élysée.

  • Faut-il que notre système démocratique soit inadapté pour avoir permis l'accès au pouvoir d'un pareil incompétent et aboutir à une fin aussi pitoyable. Maintenant il va falloir s'attaquer aux vrais problèmes et la tâche ne sera pas mince que de gérer l'héritage du socialisme... Espérons au moins que ces gens soient éloignés du pouvoir pour longtemps et qu'ils tirent les enseignements de leurs échecs...

    Il y avait des antécédents avec Sarkosy et Fillon.. rappelez-nous leurs résultats !!!

  • Polo, vous voulez me convaincre de quoi avec votre réponse, je ne suis pas UMPS et encore moins Sarkosy, je suis pour les partis patriotes , pas les partis traitres.

  • Hollande va faire sa traversée du désert, parcourir le pays, et dans 5 ans face au bilan catastrophique et l'état social de la france, il va se présenter face à Fillon et va être élu.......

  • Jamais un président n'aura étét traité de la sorte et je ne suis pas de gauche. Bilan catastrophique,? Nous verrons la suite. Juste pour dire sa vie , il faut la prendre en main et ce n'est pas un président qui a le pouvoir d'empecher les lobbies de virer les salariés , c'est eux qui dirigent le monde!!!!! les présidents sont des puppets

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]