Formation et assurance chômage : début de la concertation... et des inquiétudes

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 19h46

Emmanuel Macron déroule son agenda social. Après le volet «flexibilité», concrétisé par les ordonnances refondant le code du travail, l'exécutif s'apprête à ériger le pilier «sécurité». «Objectif : inventer de nouvelles protections», assurait le chef de l'Etat jeudi matin sur son compte Twitter, juste avant de recevoir les partenaires sociaux. Avec cette philosophie, maintes fois développée pendant la campagne présidentielle : dans un monde professionnel où la mobilité est de plus en plus forte, notamment après l'assouplissement des procédures de licenciement, les salariés doivent être rendus plus employables - grâce au renforcement de la formation et de l'apprentissage - et davantage indemnisés - avec l'élargissement de la couverture d'assurance chômage aux…

Lire la suite sur Libération

 
2 commentaires - Formation et assurance chômage : début de la concertation... et des inquiétudes
  • Les salariés doivent être rendus plus employables. Grâce au renforcement de la formation et de l'apprentissage.
    Et pour la forme être, davantage indemnisés. Avec l'élargissement de la couverture d'assurance chômage ?
    Tout un programme dans la continuité de la casse du code du travail. On comprend pourquoi le début pressait.
    La flexibilité à outrance reste le moyen le plus sur pour tenir le travail hors d'atteinte. Voir complications extrêmes.
    Mais dans le même temps, on va mettre aussi les soins pour maladie, dans la catégorie difficile à faire moins cher ?
    Et pour finir certains disent que, ce sont les gens au chômage qui ne veulent pas d'emploi avec petit salaire.
    Mais eux ne disent pas si ils sont prêts à travailler pour moins que ce qu'ils ont.

    C'est dommage, avec ses horaires décalés de femme de ménage.
    Nous ne lisons plus Garydarabic.
    Son avis là-dessus aurait été très intéressant . .

  • Il y a un abus considérable chez des gens qui touchent le chômage . Ils ne veulent pas retravailler si le salaire proposé par un nouveau job est inférieur . Les indemnités sont trop importantes . Il faut revoir la copie.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]