Fonctionnaires: le gouvernement a multiplié les erreurs graves", estime Mailly

Fonctionnaires: le gouvernement a multiplié les erreurs graves

Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly le 17 mai 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le lundi 10 juillet 2017 à 14h23

Le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly a estimé lundi que le gouvernement d'Edouard Philippe a "multiplié les erreurs" à l'égard des fonctionnaires chez qui les réformes suscitent une "vraie inquiétude" sur France Inter.

Interrogé sur le rétablissement du jour de carence, le gel du point d'indice et la suppression de 120.000 postes dans la fonction publique, M. Mailly  a estimé que le gouvernement "multiplie les erreurs graves", "a multiplié les boulettes".

"Il y a une vraie inquiétude chez les fonctionnaires, j'ai fait passer le message", a-t-il dit.

Sur le rétablissement du jour de carence en particulier, M. Mailly a affirmé ne pas comprendre cette décision.

Les "fonctionnaires ne l'avalent pas, c'est une erreur de le réintroduire", a-t-il insisté.

"Pour 170 millions d'euros, je pense que ça n'en valait pas la peine", a-t-il ajouté plus tard sur LCP, en faisant référence au coût du "micro-absentéisme" avancé par le ministre des comptes publics Gérald Darmanin.

"Je pense que c'est surtout pour gratter 170 millions d'euros, plus que pour faire chuter l'absentéisme", a ajouté Jean-Claude Mailly.

Egalement interrogé sur les annonces du gouvernement concernant les fonctionnaires, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger évoquait lundi sur RTL des "annonces déséquilibrées", induisant un climat "extrêmement anxiogène".

"Evidemment qu'il faut un rétablissement des comptes publics, mais on a l'impression que la seule variable d'ajustement, ce sont les fonctionnaires", a déclaré Laurent Berger.

Comme souhaité par Emmanuel Macron avant son élection à la présidence de la République, le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé jeudi dernier le rétablissement d'un jour de carence pour les fonctionnaires dès 2018, destiné notamment à "rétablir de l'équité entre le public et le privé", lors des états généraux des comptes de la nation à Bercy.

Le jour de carence consiste, en cas d'arrêt maladie, à supprimer la rémunération le premier jour d'absence. Mis en place pour les fonctionnaires le 1er janvier 2012, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, il avait été supprimé par François Hollande en janvier 2014. Marylise Lebranchu, alors ministre de la Fonction publique, avait jugé cette mesure "injuste, inutile et inefficace".

Tandis que, dans le privé, le salarié en arrêt maladie ne perçoit une indemnité qu'à partir du quatrième jour de maladie (trois jours de carence) mais voit sa perte de salaire souvent compensée par son employeur, à l'exception des petites PME ou encore des artisans, ce n'est pas le cas dans la fonction publique, où il n'y a pas de compensation financière.

ao-la/jpr

   

 
217 commentaires - Fonctionnaires: le gouvernement a multiplié les erreurs graves", estime Mailly
  • Evidemment Mailly (qu'a t-il fait dans sa vie?) patron de FO, qui a la grande majorité de
    ses adhérents dans le secteur public, ne pouvait pas dire autre chose.t.Mais la fonction
    publique serait elle intouchable? protester contre le rétablissement du jour de .carencec'est tout de même un peu fort de café. Quand on sait que dans certaines collectivités locales on paie des pimes d'assiduité à ceux qui n'abusent pas des
    arrêts maladie. Imaginez ça dans le privé!

    A arhos : seriez-vous un expert dans le statut de la Fonction Publique Territoriales pour avancer une contre-vérité aussi énorme que celle de prétendre que des fonctionnaires territoriaux se voient verser des primes d'assiduité dès lors qu'ils sont en situation d'absentéisme! Sachez qu'au delà d'un nombre de jours d'absence fixé par la collectivité, le fonctionnaire ne percevra pas cette prime en fin d'année. Cette prime ne concerne que les agents d'exécution de catégorie C et, croyez-le, ils sont parfaitement au courant du couperet. Ce sont ces interprétations irréfléchies, déformées et amplifiées par des irresponsables qui laissent croire à des privilèges qui n'existent pas.

  • Enfin du bon sens au gouvernement.
    Des fonctionnaires il y en a dix fois de trop occupé à la gestion de lois inutiles.
    Ces complexités empêchent l'emploi.
    "Les hommes naissent et demeurent égaux entre eux devant la loi"
    Ce n'est plus vrai !
    Rétablissons l'égalité et un dixième de fonctionnaire suffira.

  • La Fonction Publique c'est environ 300 milliards d'euros par an, soit plus de 40% des dépenses de l'Etat, et chacun sait qu'en France le nombre de fonctionnaires est pléthorique. Il doit donc être facile de trouver les 9 milliards d'économies manquants.
    Chaque acteur de la vie publique doit contribuer à l'effort. Pour les retraités, c'est fait ! Au suivant !

  • Mr Mailly les promesses concernant l'egalité de traitement entre les fonctionnaires et le privé etaient bien dans le programme d'E.Macron...vous ne devriez pas faire semblant d'etre surpris!!!
    Et notre President tient ses promesses!

  • Que l'on arrête de nous bassiner, les fonctionnaires ne sont pas les plus malheureux. Travail sûr et retraite rapide a des taux supérieurs. Que ces fonctionnaires aillent travailler dans le prive pour voir la difference. Pour ma part je ne me suis arrêté qu'une fois en quarante années de travail et mes 3 jours ont été sucrés. Les syndicats feraient mieux de s'occuper des 3 jours de carence du privé et d'harmoniser les conditions de travail et de l'accès a la retraite du public et du prive.

    Travail sûr et retraite rapide , d ou tenez vous ça ? Changement de service imposé pour tous au besoin et 1243€ de retraite après 42 ans de cotisations dont 10 dans le privé aucun arrêt maladie ,maintenant on peut faire l inverse , du privé aller au public mais à une époque ça ne payait pas beaucoup n est ce pas ?

    A lanthenay : vous confondez les entreprises de service public comme la RAPT, la SNCF, EDF-GDF qui disposent de régimes spéciaux... La Fonction Publique française ne regroupe que la Fonction Publique d'Etat (les ministères), la Fonction Publique Hospitalière (les hôpitaux) et la Fonction Publique Territoriale (Région, Département et Communes). Dans ces trois fonctions publiques, le temps de cotisation est le même que pour le privé et le fonctionnaire doit disposer de 41.5 annuités pour avoir une retraite à taux plein. Sinon, elle est calculée au prorata du nombre d'années cotisées. Or, il s'avère que beaucoup de fonctionnaires ont travaillé dans le privé.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]