Fillon, Macron et Le Pen déplorent les absents du premier débat

Chargement en cours
 Le candidat Les Republicains à la présidentielle, Francois Fillon et son épouse Penelope, le 20 mars 2017 à Aubervilliers

Le candidat Les Republicains à la présidentielle, Francois Fillon et son épouse Penelope, le 20 mars 2017 à Aubervilliers

1/3
© AFP, Patrick KOVARIK, POOL
A lire aussi

AFP, publié le lundi 20 mars 2017 à 22h02

Débat sur TF1: Fillon, Macron et Le Pen regrettent que les 11 candidats n'aient pas été invités

François Fillon a regretté lundi soir que n'aient pas été invités les onze candidats à l'élection présidentielle au débat télévisé sur TF1, une opinion ensuite partagée par Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

"Nous sommes 11 candidats, il y en a cinq ici, cela pose une question démocratique", a affirmé en préambule le candidat des Républicains, premier des cinq invités à s'exprimer pour ce débat d'avant premier tour.

"Je sais que les sondages ont une grande vertu pour les commentateurs, mais avec cette règle-là, je n'aurais pas pu participer à la primaire de la droite et du centre", a poursuivi M. Fillon.

"Je partage les propos qui ont été tenus pour les autres candidats absents de ce débat", a ensuite affirmé le candidat d'En Marche! Emmanuel Macron lorsque son tour est venu de présenter sa vision de la présidence.

Marine Le Pen, la présidente du Front National, qui a évoqué ensuite les "six candidats qui ne sont pas présents ce soir", a jugé que la chaîne "s'honorerait à organiser un débat dans les mêmes conditions" pour ces autres candidats à l'élection présidentielle. 

Privé de débat sur la première chaîne, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), qui avait tenté en vain un recours au Conseil d'Etat, a finalement choisi l'émission "Touche pas à mon poste", animée par Cyril Hanouna sur C8 et objet de maintes saisines du CSA.

Trois autres candidats à l'Élysée - Philippe Poutou (NPA), Nathalie Arthaud (LO) et Jacques Cheminade - devaient participer à #LAutreDebat, diffusé via Facebook live à partir de 20H30. Le candidat du NPA, également ouvrier, a finalement annulé sa participation peu avant en raison d'un conflit autour du sort de l'usine Ford Aquitaine Industries (FAI, 930 salariés) à Blanquefort. Organisé par Explicite, ce débat de deux heures, doit être animé par des questions d'internautes. 

François Asselineau (UPR) et le centriste Jean Lassalle ont aussi manifesté leur agacement d'être écartés par TF1. 

 
17 commentaires - Fillon, Macron et Le Pen déplorent les absents du premier débat
  • trop de sujet abordés ont fait qu'ils ne peuvent pas dire tout ce qu'ils veulent

    il nous faut plus de clartée et lire a fond tous les programes ,, et ils en manquent 6

  • alors pourquoi ne pas avoir refusé ce debat?

  • Fillon ne sera pas au second tour et vous verrez que tous ces amis d'aujourd'hui le saliront demain il sera coupable aux yeux de ceux qui vantent ces louanges , on connaît la droite sur ces sujets !!!! pauvre droite stupide ,comment faire confiance à Fillon qui dit et fait le contraire !!!

    OUI et les filles de Bruno LeRoux à 15 employées comme assistantes parlementaires
    Chut, c'est la gauche bobo on n'y touche pas. Soyez réaliste il n'ont pas mieux fait en 5 ans

    En 2015 il y avait plus de 100 parlementaires qui employaient leurs conjoints et ou leurs enfants comme collaborateurs de cabinet dont bon nombre de socialistes avec en tête C. Bartolone président de l'assemblée nationale. A noter que Mr Dupont Aignan figure également dans cette liste. Curieusement hormis Fillon les autres n'ont pas été inquiétés et Bruno Leroux qui emploie sa fille de 15 ans comme assistante parlementaire c'est effectivement très suspect mais la gauche au pouvoir a tous les droits!

  • Le meilleur moyen de ne pas cautionner un débat à 5 plutôt qu'à 11 : ne pas y participer en faisant preuve de solidarité vis à vis des candidats non choisis !

  • On se croyrait ecouter uine piece de theatre ?

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]