Fillon: "c'est pas les médias qui décident de la campagne"

Fillon:

François Fillon lors d'un déplacement dans les locaux de l'entreprise Deezer, à Paris, le 19 avril 2017

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 20 avril 2017 à 10h36

Présidentielle: Fillon confirme avoir refusé de répondre à des questions affirmant que "c'est pas les médias qui décident de la campagne"

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a confirmé jeudi avoir refusé de répondre à des questions du quotidien Le Monde sur "les affaires", affirmant que "c'est pas les médias qui décident de la campagne".

"C'est moi qui choisis comment j'organise ma campagne, c'est pas Le Monde", a déclaré François Fillon sur RTL, expliquant ne pas avoir souhaité répondre "aux questions sur les affaires à 8 jours de la fin de la campagne".

Le Monde a affirmé mercredi avoir annulé une interview prévue avec François Fillon qui avait posé comme "condition" de "ne pas avoir à répondre à des questions portant sur les affaires pour lesquelles il a été mis en examen", selon le quotidien.

"J'ai proposé au Monde une interview sur un certain nombre de thèmes, Le Monde n'était pas d'accord, eh bien c'est très bien, c'est parfait", a jugé le candidat.

"Il y a une chose qui est très importante pour moi, c'est que c'est pas les médias qui décident du tempo, qui décident des questions, qui décident de la campagne", a-t-il ajouté. "Chacun pose les questions qu'il veut, mais moi je réponds à qui j'ai envie de répondre".

Sur BFMTV, François Fillon a aussi refusé une date d'interview proposée par Jean-Jacques Bourdin, qui l'a accusé de "se dérober". Une accusation que le candidat LR a qualifiée de mensongère, avant de se dire prêt à s'y rendre si une autre date était trouvée.

 
89 commentaires - Fillon: "c'est pas les médias qui décident de la campagne"
  • en Français qui respecte les règles de grammaire : CE NE SONT PAS....

  • Il faut maintenant qu'il décide des questions que les journalistes doivent poser ?
    l'autorité vire à l’autoritarisme...

    Les journalistes ne sont plus ce qu'ils étaient.

    pas autant que Mélanchon qui fait la leçon à longueur d'interview en débitant ses énormités sud américaines.
    Son modèle, le Vénézuela, encore un manifestant pour la liberté tué hier...
    Quel avenir prometteur

  • et n'en déplaise à celui qui sanctionne , et bien ce n'est pas aux médias de tenter de nous imposer "leur candidat"

  • ilfallaitledire  (privé) -

    Quand l'on a rien à se reprocher, on ne craint pas les questions des journalistes !!!
    Il est préférable pour la france que fillon perde les présidentielles car, c'est pathétique de le voir arriver dans les villes par des petites ruelles, rentrer dans les mairies par des portes dérobées et dans les salles de meeting par des portes de service !!
    Est-ce que fillon compte entrer à l'elysee par une sortie de secours en traversant les cuisines ? Quelle image donnerait-il de la france s'il était élu président ?
    De plus, quelle crédibilité pour fillon quand il dit au français qu'il va falloir se serrer la ceinture, travailler plus et plus longtemps !!!
    La réponse des français : "Rends nous l'argent que tu nous as volé et nous n'aurons pas besoin de travailler plus et plus longtemps"
    Entre fillon et le pen, ce sont des millions d'euros qui ont été volés aux français, et dire que certains sont prêts à voter pour ces voleurs, c'est incompréhensible !!!
    Est-ce que ces personnes confieraient les clés de leur habitation à des voleurs ? Non, ils ne prendraient pas ce risque et pourtant, ils sont prêts à le faire avec notre pays, c'est irresponsable !!!

    Si on continue comme avec Hollande, ce ne sera pas simplement de l'argent qu'on nous volera mais notre avenir.

  • Le jour ou les journaux ne recevront plus les énormes subventions payés par nos impôts,
    ils n'existeront plus et nous seront tranquilles.
    Il y aura du chômage et ils chercheront pourquoi?

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]