Etats généraux de l'alimentation: Hulot et Travert affichent leur unité

Etats généraux de l'alimentation: Hulot et Travert affichent leur unité

Le ministre de l'Environnement Nicolas Hulot (g) et son homologue de l'Agriculture, Stéphane Travert, quittent le palais de l'Elysée le 28 juin 2017

A lire aussi

AFP, publié le lundi 10 juillet 2017 à 22h33

Les ministres de la Transition écologique, Nicolas Hulot, et de l'Agriculture, Stéphane Travert, ont voulu montrer lundi leur unité à quelques jours du lancement des Etats généraux de l'alimentation, après une passe d'armes fin juin sur l'utilisation des néonicotinoïdes.

Ce qui est important, "c'est de montrer que, sur les Etats généraux de l'alimentation, on va travailler de concert", a déclaré Nicolas Hulot, lors d'un point presse commun donné après la visite des deux ministres au siège de l'INRA à Versailles. 

"Nous sommes heureux de travailler ensemble et nous poursuivons le même objectif: que demain nos modèles agricoles quels qu'ils soient puissent trouver des débouchés commerciaux, que les agriculteurs puissent vivre dignement de leur métier et que nous puissions les aider à travers la recherche, l'innovation, à regagner de la compétitivité et à porter des modèles les plus vertueux possibles", a renchéri Stéphane Travert, en rendant hommage aux travaux des chercheurs de l'INRA.

"Vous n'arriverez pas, ni avec moi, ni avec Nicolas Hulot, à opposer agriculture et environnement", a-t-il ajouté.

"On nous a confrontés avant même qu'on ait pu parler", a pour sa part déclaré M. Hulot, faisant référence aux déclarations contradictoires des deux ministres qui se sont opposés sur le maintien de l'interdiction des insecticides "tueurs d'abeilles", avant que le Premier ministre tranche en donnant raison à Nicolas Hulot.

"Je suis sûr qu'on va sortir par le haut avec les impératifs qui animent le ministère de l'Agriculture, c'est-à-dire redonner de la sécurité économique aux agriculteurs et répondre aux demandes des consommateurs d'avoir une offre alimentaire différente", a poursuivi Nicolas Hulot.

Les Etats généraux de l'alimentation, qui vont démarrer en juillet, devront déboucher sur des propositions à l'automne sur la manière de mieux répartir la valeur des produits alimentaires entre producteurs, transformateurs et distribution, pour satisfaire les agriculteurs, mais également sur le lien entre alimentation, santé et environnement pour satisfaire les demandes des consommateurs.

etr/mch/mm

 
24 commentaires - Etats généraux de l'alimentation: Hulot et Travert affichent leur unité
  • Il montre du doigt la direction de Travert .

  • A quand le retour aux bouteilles et récipients divers en verre, consignés donc remis en circulation sans grands problèmes, sauf casse?
    Actuellement, a part le vin et encore, tout est vendu dans du plastic, jeté n'importe où et peu recyclé.
    Il est vrai que la "consigne" était embarrassante pour le commerce, mais nos vieux faisaient attention, le commerçant aussi.
    Maintenant ce sont des tonnes de déchets qui se promènent dans la nature et donc de pétrole qui se perdent.
    On me dira qu'il faut laver, désinfecter ces contenants et alors, ce ne sont pas pas les produits faciles et à moindre coût qui manquent.
    Quand je vois le nombre de ces saletés qui polluent terre et mer... j'avoue que j'ai peur pour ma descendance!

    évidemment les " verres " consignés c' était écolo , pour refondre ceux jetés à la poubelle , combien de tonnes de pétrole pour en refaire des bouteilles qui retourneront à la poubelle et ainsi de suite !

  • le tour de France à vélo devrait être un hymne à l' écologie mais curieusement ce tour est haché en étapes trop longues qui dénature le truc et ainsi pour aller de Chambéry au sud Ouest c' est les zincs qui ont transportés tout ce petit monde et il y en a eu !

  • Nous n'avons pas d'autre choix que d'espérer qu'ils arrivent à s'entendre ... et que Nicolas Hulot ne verse pas lui aussi dans la langue de bois... C'est notre santé qui en dépend et ce serait bête quand même de continuer dans la malbouffe pleine de pesticides pour qu'ensuite les labos pharmaceutiques fassent leur beurre sur notre dos !

  • Il est véritablement impossible de dire quoi que ce soit.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]