ÉTAT D'URGENCE L'EXCEPTION GRAVÉE DANS LE MARBRE

A lire aussi

Libération, publié le dimanche 24 septembre 2017 à 19h16

Jusqu'où peut-on tordre l'Etat de droit au nom de la lutte antiterroriste? La délicate question revient ce lundi à l'Assemblée nationale, avec l'examen en seconde lecture de la nouvelle loi «renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme». Un débat hautement symbolique, sur lequel chaque groupe parlementaire aura à cœur de se positionner.

Cette nouvelle loi sécuritaire, la douzième en quinze ans, vise officiellement à sortir de façon «maîtrisée» de l'état d'urgence, renouvelé à six reprises depuis les attentats du 13 novembre 2015. Autrement dit, le texte revient à transposer les principales mesures de cet état d'exception dans le droit commun. «Depuis début 2017, 12 attentats ont été déjoués», a justifié le ministre de l'…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - ÉTAT D'URGENCE L'EXCEPTION GRAVÉE DANS LE MARBRE
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]