Estrosi-Ciotti, la guerre est déclarée

Estrosi-Ciotti, la guerre est déclarée©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 20 juillet 2017 à 20h37

En juin dernier, Eric Ciotti avait déjà lancé les hostilités en déclarant juste après sa réélection à l'Assemblée : "Cette victoire ce soir, je la dois à vous. J'ai été élu sans Christian Estrosi et quelque part avec son opposition.

Je ne ferai aucun commentaire sur Christian Estrosi. Mais à ceux qui ont fait battre des dizaines de candidats LR, je le dis clairement : vous n'avez plus votre place dans notre parti. Allez rejoindre La République en marche et les petites places qui vous attendent !".

Mercredi, c'est Christian Estrosi qui s'est attaqué au député de la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes. Dans une interview accordée à l'Obs, l'ex-président de la région PACA a accusé Eric Ciotti de se rapprocher du Front national. "C'est moi qui lui avais proposé de devenir député pour remplacer un élu qui se rapprochait de l'extrême droite Jérôme Rivière. Aujourd'hui, il l'a dépassé", a-t-il lancé.

Pour rappel, Jérôme Rivière, ancien député UMP des Alpes-Maritimes de 2002 à 2007, avait rejoint le FN pour les législatives 2017.

La guerre Estrosi-Ciotti ne devrait pas s'en arrêter là, puisque le député Les Républicains envisagerait de se présenter contre le maire de Nice lors des prochaines élections municipales en 2020. "Je n'exclu rien. Si les municipales avaient lieu demain, je suis sûr que je gagnerais", a d'ailleurs lancé Eric Ciotti dans les colonnes de l'Obs. La hache de guerre est loin d'être enterrée.

 
192 commentaires - Estrosi-Ciotti, la guerre est déclarée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]