ALERTE INFO
19:34
Le remaniement gouvernemental annoncé mardi "dans la journée", selon Castaner

Emmanuel Macron : la réforme du code du travail sera en place "avant la fin de l'été"

Emmanuel Macron : la réforme du code du travail sera en place "avant la fin de l'été"

Emmanuel Macron à Trieste, en Italie, le 12 juillet 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 13 juillet 2017 à 10h45

"Nous avons besoin des États-Unis". Dans une interview accordée à Ouest-France jeudi, le président de la République s'explique sur de nombreux sujets, dont l'invitation de Donald Trump au défilé du 14 juillet, mais aussi la refonte du code du travail ou encore sa conception de l'Europe.

Cent ans après l'entrée en guerre des États-Unis aux côtés de la France, le chef de l'État américain est à Paris pour célébrer le 14 juillet. Donald Trump est arrivé jeudi matin pour une visite officielle de deux jours, la toute première de son mandat. Pourtant, les deux présidents sont aux antipodes en matière de politique internationale. Malgré les critiques, Emmanuel Macron a tenu à convier son homologue. Il s'agissait pour lui de "célébrer une relation incontournable dans le domaine de la sécurité", explique-t-il dans un entretien à Ouest-France et à des médias allemands, jeudi 13 juillet. Paris et Washington partagent "un point de convergence essentiel : la lutte contre le terrorisme et la protection de nos intérêts vitaux", insiste le chef de l'État. "Que ce soit au Proche ou Moyen Orient et en Afrique, notre coopération avec les États-Unis est exemplaire. C'est pour cela que j'ai invité Donald Trump pour le 14 juillet, pour célébrer l'entrée en guerre à nos côtés des troupes américaines il y a 100 ans, leur rendre hommage et célébrer une relation qui est incontournable dans le domaine de la sécurité."



- LA RÉFORME DU TRAVAIL BIENTÔT EN MARCHE -

En ce qui concerne la politique intérieure, Emmanuel Macron revient sur le calendrier d'application des modifications de la loi travail. Au détour d'une phrase, le président en profite pour annoncer que la réforme sera "achevée avant la fin de l'été". "Jamais un gouvernement n'a mené une réforme du travail aussi ambitieuse aussi rapidement", se félicite-t-il. Cette remise à plat du code du travail "va permettre de donner de la flexibilité à notre économie, et une vraie vitalité au dialogue social". " C'est une réforme pragmatique qui ne rogne pas sur des droits mais qui donne, au bon niveau, une portée réelle au dialogue social", assure-t-il.



Pourtant, le Premier ministre Édouard Philippe avait laissé entendre que la temporalité serait bien plus longue pour la mise en place de la loi travail. Pas du tout, rétorque le locataire de l'Élysée. "Certains ont voulu faire croire qu'il y avait un ralentissement ! Tout ce que je vous dis, c'est ce que j'ai dit pendant la campagne (...). Je veux maintenir le rythme pour en effet conforter la confiance des Français et des investisseurs. Les gens veulent voir des faits et les engagements pris respectés. Il faut donner des signaux clairs dès le début."



- UNE LOI SUR LE CHÔMAGE "D'ICI DÉBUT 2018" -

Après la réforme du code du travail, suivra celle de l'assurance-chômage. Cette étape arrivera dans un deuxième temps, au début de l'an prochain. "Ce deuxième pilier de réformes sera négocié à l'automne-hiver, avec une loi d'ici début 2018", fait savoir le président, pour qui "notre économie (...) indemnise de façon trop passive celles et ceux qui se retrouvent au chômage et (...) laisse beaucoup de personnes en dehors du système". Ensuite viendra la réforme des retraites. "J'y ajoute la réforme de l'éducation, que nous devons mieux adapter aux besoins, en donnant plus de moyens à ceux qui en ont le plus besoin. C'est cette combinaison de réformes qui permettra de faire entrer la France dans une société et une économie de l'innovation, de la connaissance et des compétences." Une refonte d'ampleur qui pourrait nécessiter plus de temps que prévu.

 
31 commentaires - Emmanuel Macron : la réforme du code du travail sera en place "avant la fin de l'été"
  • Faire des réformes pour réformer, aucun intérêt ... si celles-ci ne servent pas les citoyens !

  • Il sait très bien que cette refonte des règles et lois en matière du droit du Travail est une escroquerie à l encontre des petits salariés ....!!!!
    Car il est simple de lui rétorquer
    '' OK Mr Macron vous souhaitez procéder par ordonnance pour aller vite ..., allez vite pour gagner des mois voir des années ...mais si votre projet était aussi noble et juste que vous le prétendez quel risque d 'attendre juste fin aout ou début septembre 2017 pour le présenter par ordonnance ?
    Ce serait une preuve de votre crédibilité et sincérité envers le monde ouvrier et employé , et ils méritent bien cela ..!!!

  • Et à la rentrée, au mois de Septembre-Octobre, les 1° manifs, et grêves vont commencer.
    Je l'ai toujours dit, la rentrée va être chaude, même très chaude.

  • QUELLE PRÉCIPITATION
    OUI AVANT LA FIN DE L'ÉTÉ pour profiter de la période propice des vacances pour agir à l'encontre des travailleurs. Espérons qu'ils ne se laisseront pas faire et qu'ils ne perdront pas les avantages lourdement acquis par les générations précédentes

    c'était prévue de long date

  • Ce que je conseille aux salariés du privé, c'est de s'abstenir aux élections concernant les normes de l'Entreprise. Ce serait un échec à cette inversion des Normes qui va vous être imposée. Auparavant, c'était le Code du Travail qui régulait les règles du travail, suivi par les accords de branches, qui ne pouvaient diminuer les droits des travailleurs, suivi par le réglement intérieur des Entreprises, mais qui ne pouvait réduire les droits accordés par les accords de branche et le Code du Travail. Dorénavant, vous pouvez mettre le Code du Travail à la poubelle, car il ne servira plus à rien.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]