Elections sénatoriales : Michèle Alliot-Marie refoulée de son bureau de vote

Elections sénatoriales : Michèle Alliot-Marie refoulée de son bureau de vote©BERTRAND GUAY / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mardi 26 septembre 2017 à 14h52

Elle avait fait exprès le voyage depuis Paris. Dimanche 24 septembre, Michèle Alliot-Marie est venue à Pau (Pyrénées-Atlantiques) pour voter aux élections sénatoriales, raconte La République des Pyrénées. Problème : arrivée au Parc des expositions où se déroulait l'élection, l'ancienne ministre Les Républicains s'est vue interdite de vote. "Selon plusieurs témoins qui ont assisté à la scène, elle a découvert, à sa grande surprise, qu'elle ne figurait pas sur la liste des grands électeurs", écrit le quotidien. 

En effet, les députés européens, dont elle fait partie, n'appartiennent pas au collège électoral qui votent aux élections sénatoriales. Seuls les députés, sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux et délégués des conseils…

Lire la suite sur Franceinfo

 
9 commentaires - Elections sénatoriales : Michèle Alliot-Marie refoulée de son bureau de vote
  • Michèle Alliot-Marie, une refoulée...

  • Logiquement et selon la tradition "qui peut le plus peut le moins". Est-ce à dire qu'un député européen n'est pas en mesure de réaliser ce qui est à la portée d'un député national ? Curieux raisonnement ou interprétation à géométrie variable ? En conclusion, on peut se demander à quoi servent, à défaut de l'Union Européenne, les députés européens.

  • Mme Alliot-Marie n'est pas dans le 64 (ni le 31 ni le 32 ni le 33 ni le 34...) parce qu'élue de pas moins de 18 départements. Et ça, c'est pas possible. Mais j'aimerais bien savoir combien de jour par mois elle est au Parlement européen, à Bruxelles ou Strasbourg.
    Explication en détail :
    Les élections sénatoriales sont organisées par départements, il faut un ancrage local dans le département. Pour élus municipaux et départementaux, et aussi parlementaires, pas de problème : leur circonscription est inscrite dans un département. Pour élus régionaux, c'est prévu : il y a des sous-listes par département, aux élections régionales. Mais Mme Alliot-Marie est députée européenne du Grand-Sud-Ouest, qui recouvre les régions : Aquitaine (d'avant), Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon devenues Occitanie. 18 départements en tout. Pour ce qui est de s'informer de la vie et l'avis des gens qui l'ont élue, j'espère qu'elle fait le voyage (depuis Paris) pas seulement les jours d'élections sénatoriales...

    ...de toute façon...Mme ALLIOT a été refoulée !

    Entièrement d'accord.

    à mamira Mme Alliot était peut-être déjà une refoulée au sens freudien du terme bien sûr; nous le sommes quasiment tous, alors autant ne pas en avoir honte.

  • Des cours d'instruction civique pour connaître la loi française, ne lui feraient pas de mal...

    Parce que vous vous connaissez toutes les lois français ?

    à raleurn Non, mais nos cas présentent une différence notable: elle, elle a un passé de maire, de député national puis européen, et même de Ministre, et ce pendant une bonne quarantaine d'années. Alors, les lois françaisES.... elle aurait des raisons de les maîtriser, surtout sur un point où elle se croyait concernée ( moi, je n'ai jamais eu l'ambition de voter aux sénatoriales ).

  • pourquoi de Paris ???; quand va-t-on être représenté par des "gens" qui vivent sur place les 3/4 de l'année et cela depuis plusieurs années. Terminé les parachutage.
    "Elle avait fait exprès le voyage depuis Paris"

    PETITOISO c’est pour ça que F. Hollande vote a Tulle (mdr) cherchez l'erreur (il n'est pas le seul dans ce cas la)

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]