Démission de Macron : "C'est gonflé", lance Najat Vallaud-Belkacem

Démission de Macron : "C'est gonflé", lance Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud Belkacem, le 24 août, à Paris

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 31 août 2016 à 08h25

Après des mois de rumeurs de départ, de déclarations provocatrices et le lancement de son mouvement politique au printemps, Emmanuel Macron a présenté mardi sa démission, un nouveau coup dur pour François Hollande qui va peut-être devoir compter avec un nouveau rival pour 2017. "C'est gonflé", a commenté à ce sujet Najat Vallaud-Belkacem, ce mercredi 31 août, sur l'antenne de RTL.

La ministre de l'Éducation nationale se montre circonspecte quant au départ du désormais ex-locataire de Bercy, qui "souhaite entamer une nouvelle étape de (s)on combat".

"Je suis très dubitative sur le sens de cette démarche. Je ne comprends pas comment on peut démissionner" dans ces "temps difficiles", explique t-elle.

L'ancien ministre de l'Économie a déclaré vouloir "construire un projet qui serve uniquement l'intérêt général". "Comment peut-on être plus utile aux Français qu'en étant dans un gouvernement?" lui répond Najat Vallaud-Belkacemn, qui estime que "l'efficacité commandait de continuer à agir". "Je ne comprends pas comment on peut s'enorgueillir de son action et ne pas la continuer (...). S'il en est fier, pourquoi ne la poursuit-il pas?" demande t-elle, déplorant au passage le manque de fidélité de l'ex-ministre au chef de l'État. "Je vais vous paraître un peu désuète mais je pense que le meilleur service à rendre à la politique, c'est de revenir à des valeurs simples comme la loyauté".

Dans la perspective de l'élection présidentielle de 2017, Najat-Vallaud-Belkacem s'inquiète de la dilution des forces dans son camp. "A t-on besoin d'une balkanisation des forces et des courants à gauche?", s'interroge t-elle, rappelant que "le rassemblement, il est autour de François Hollande". "Si j'étais observatrice extérieure, j'aurais tendance à dire que ça l'affaiblit". "Avoir suffisamment de certitudes pour imaginer être plus utile" à l'extérieur plutôt qu'au sein du gouvernement", "c'est gonflé", estime t-elle.
 
554 commentaires - Démission de Macron : "C'est gonflé", lance Najat Vallaud-Belkacem
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]