Déchéance : les regrets amers de Manuel valls

Déchéance : les regrets amers de Manuel valls
A lire aussi

iTELE, publié le mercredi 30 mars 2016 à 16h37

Après l'annonce par François Hollande de la fin du débat constitutionnel, Manuel Valls s'est rendu à l'Assemblée nationale devant des députés survoltés. Lors de sa réponse au député UDI Philippe Vigier, le Premier Ministre s'est dit "très déçu" du refus par la droite sénatoriale de trouver un compromis. "Le 16 Novembre, nous étions tous unis. Quatre mois plus tard, ça n'est plus du tout le cas", a-t-il déclaré. Sur le volet très polémique de la déchéance de nationalité, "nous avons raté cette exigence", a reconnu Manuel Valls.

 
14 commentaires - Déchéance : les regrets amers de Manuel valls
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]