Débat : Macron fait fructifier son avance en bon gestionnaire

Débat : Macron fait fructifier son avance en bon gestionnaire©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le mardi 21 mars 2017 à 06h55

Le leader d'En marche !, donné finaliste à l'issue du premier tour, avait tout à perdre lundi soir. Il est resté sur sa ligne "et droite et gauche".

Emmanuel Macron avait tout à perdre lundi soir. Donné systématiquement face à Marine Le Pen au second tour dans les sondages, parfois même donné en tête au premier tour, le leader d'En marche !, qui a créé son mouvement politique il y a moins d'un an, doit encore gérer cette position jusqu'au 23 avril en évitant l'accident de parcours. Exposé face aux quatre autres principaux candidats à la présidentielle pendant près de trois heures trente sur TF1 lundi soir, Macron a joué le jeu du débat, attaquant frontalement François Fillon, dézinguant littéralement Marine Le Pen, argumentant face à Benoît Hamon, discutant…

Lire la suite sur LEPOINT

 
12 commentaires - Débat : Macron fait fructifier son avance en bon gestionnaire
  • MACRON n'est ni plus ni moins que celui qui a boosté l'économie française.

  • Heu…Macron bon gestionnaire ?? Ce n'est pas ce qu'il a démontré pendant son mandat de ministre à l'économie .
    Macron est un épigone et un poisson pilote de Hollande : c'est dire s'il est bon gestionnaire !!!!!

  • sa ligne est discontinue; par contre, un point qui n'a pas été abordé, c'est le vote des étrangers ou la naturalisation systématique de ceux ci.

  • Macron et la gestion !!! même s'il a su gérer son temps c'est le pire gestionnaire qui puisse se présenter. Malgré les millions d'euros gagnés, Monsieur, n'arrive même plus à payer ses impôts dit-il ????

    "Le conseil placement de chez Rothschild : le LDD

    Une autre interrogation naît lorsque l’on observe les comptes-épargne en détail : Emmanuel Macron déclare disposer d’un Livret de Développement Durable (LDD, ex-CODEVI) sur lequel figurent 40 157 euros. Or, le LDD est plafonné à 12.000 euros.

    En observant l’évolution annuelle du plafond du LDD [6], on voit que le rendement maximal de ce type d’épargne n’a pu être obtenu qu’en garnissant un LDD de 12 000 euros en 2012, année où le plafond a été doublé. Mais avec des taux annuels identiques à ceux du Livret A [7], descendus entre 2012 et 2016 de 2,2 % à 0,75 %, on peine à voir comment un LDD de 12 000 euros en 2012 a pu fournir plus de 28 000 euros d’intérêts.

    Outre l’erreur ou le mensonge, reste l’explication suivante : certaines banques, dont le Crédit Mutuel chez qui Monsieur Macron détient son LDD, proposent de dépasser le plafond par l’apport d’autres versements ; le surplus étant alors rémunéré à un taux encore inférieur (0,3 % en l’occurrence [8]), mais surtout soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

    L’hypothèse d’une piètre gestion se fait alors persistante : on ne peut en effet imaginer qu’un ex-banquier d’affaires de la Banque Rothschild n’ait pas pu trouver mieux qu’un placement rémunéré à 0,3 % et soumis à imposition de surcroît."

    Quelle bêtise. Le plafond du LDD n'inclut pas les intérêts.

    Et oui, on peut gagner des millions et être imposé à 45% sur ses revenus et à 45% en cotisations sociales. Connaitre et savoir, est le lot de millions d'entrepreneurs français, qui vivent ces situations.

  • Macron n'a toujours pas précisé qui serait son Premier Ministre, Robert Hue ou Alain Madelin ????????????????????????

    Jean Artuis serait pas mal.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]