Débat IVG : Cris et insultes à l'Assemblée nationale, séance interrompue

Débat IVG : Cris et insultes à l'Assemblée nationale, séance interrompue ©L'Obs
A lire aussi

L'Obs, publié le mercredi 23 novembre 2016 à 20h10

Mercredi matin, en pleine Commission des affaires sociales pour le projet de loi visant une extension du délit d'entrave à l'IVG, le ton est monté entre Alain Ballay député de la 1ʳᵉ circonscription de la Corrèze et le clan Républicains. Depuis le résultat des primaires, dimanche dernier, Alain Juppé n'hésite pas à multiplier les attaques à l'encontre du leader François Fillon, en lui demandant de "clarifier" sa position sur l'avortement.



Un débat qui attise les tension entre la gauche et la droite, allant jusqu'à provoquer des cris et des insultes au sein même de l'Assemblée nationale. Résultat : la séance a été interrompue à deux reprises.

 
80 commentaires - Débat IVG : Cris et insultes à l'Assemblée nationale, séance interrompue
  • A défaut de proposition, Juppé fout le KK

  • On n'a pas d'autres sujets de discussion? À quand une discussion sur le salaire des députés et sénateurs et sur leur nombre exagérément élevé. Et les nombreuses commissions qui ne savent qu à planquer des potes? Examinons les bancs de l'assemblée, me semblent bien vides

  • Pourquoi cette polémique sur l'IVG ? alors que tout le monde sait que personne n'y touchera.
    Fillon l'a bien dit qu'il n'y toucherait pas; alors où est le problème ?

  • la droite n'abdique JAMAIS c'est pour cela qu'il faut se battre sans cesse!!!et les petits frondeurs semblent l'avoir oublié

  • Mr Fiillon a titre personnel n'apprécie pas, mais il n'a pas dit qu'il était contre et encore moins qu'il allait revenir sur cette loi. Juppé est en train de mentir de façon éhontée parce qu'il n'accepte pas la défaite. Son égo surdimensionné n'a pas supporté cette défaite

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]