Contredite par les chiffres, Marine Le Pen rétorque que "les chiffres mentent"

Contredite par les chiffres, Marine Le Pen rétorque que ©Source : Le Lab d'Europe1
A lire aussi

Source : Le Lab d'Europe1, publié le mardi 25 avril 2017 à 23h12

Il y a généralement un moyen efficace de débusquer et contredire les intox, affirmations erronées et autres fake news : s'en référer aux faits. Parmi ces faits, on trouve souvent des chiffres.

Sauf que dans le cas de Marine Le Pen, il va falloir trouver autre chose. Car lorsqu'on les lui oppose pour remettre un peu de réalité au milieu de l'un de ses mensonges, la candidate d'extrême droite a la parade : expliquer que ce sont les chiffres qui mentent, et non pas elle.

Marine Le Pen a étrenné cette nouvelle technique lors de son passage à l'émission Élysée 2017, sur TF1 mardi 25 avril. Deux jours après sa qualification pour le second tour de l'élection présidentielle, la-présidente-en-congé-du-FN est interrogée sur ses affirmations relatives à "l'explosion des prix" qu'aurait connue la France "depuis le passage à l'euro". Les deux journalistes face à elle expliquent que "tous les chiffres", toutes les analyses et tous les économistes disent que cela n'est pas vrai. Et au bout d'un moment, face à cette contradiction, elle dégaine cet argument désarmant : "Eh bien les chiffres, madame,mentent."



On ne voudrait pas être accusés d'avoir mauvais esprit, alors on ne va pas "mentir" à Marine Le Pen et ses partisans en leur rappelant ces fameux chiffres qui, maudits soient-ils, ne collent pas avec la *réalité* décrite par la candidate d'extrême droite.
On pensait en tout cas que le Président américain Donald Trump et son équipe avaient atteint le sommet de l'intox en politique avec leurs désormais célèbres "alternative facts". Marine Le Pen fait encore mieux avec ce que l'on appellera donc les "lying facts".

 
817 commentaires - Contredite par les chiffres, Marine Le Pen rétorque que "les chiffres mentent"
  • Les journalistes parlent certainement de l'explosion de richesse dont a bénéficié une minorité infime des populations en Europe. Pour les autres ils ont été obligé de se contenter de ce qu'ils avaient en s'estimant heureux de ne pas être trop concurrencé par la main d'oeuvre bon marché importé des pays les plus pauvres. Demander aux chômeurs, aux retraités, aux travailleurs précaires, aux smicards de vous expliquer à quel point ils sont heureux et comblés par l'Euro, ce magnifique outil à contrôler le partage des richesses au bénéfices de quelques uns. Il est vrai que les journalistes d'un certain niveau de notoriété ont certainement tiré leur épingle du jeu dans l'affaire et il est normal qu'ils aient la conviction intime de l'énorme mensonge économique qu'ils avancent, de la couleuvre qu'ils veulent avaler au bon peuple bien crédule.

    Parce que les chômeurs, les retraités, les travailleurs précaires, les smicards seraient plus heureux et comblés avec une autre monnaie.

    En tout cas ce que disent les journalistes est abusif et faux puisque malgré l'euro ils ne sont pas heureux ni "combles". Et ensuite, avec des scénarios fictifs on peut mettre Paris en bouteille.

  • Mme Le Pen dit à l'électorat ce qu'il a envie d'entendre , vrai ou faux ...........c'est une politique , elle est candidate !.................

  • Bien sur,on savait déjà que les journalistes mentent,que les juges mentent, que le parlement Européen ment, que Macron ment,maintenant c'est les chiffres qui mentent.... ça c'est une maladie,ça s'appelle la "paranoïa" faut aller voir un docteur et vous faire soigner Madame Le Pen

  • Le fn n'est pas un parti de second tour. Il va maintenant falloir rentrer dans les détails du programme. Parler économie, ce sijet dans lequel elle ne comprends rien et pas seulement immigration. Malgré des journalistes fort peu pugnaces hier soir, l'avez vous trouvée nette avec la sortie de l'Euro. Son référendum dans 6 mois ou après les élections allemandes? Après les élections italiennes dont la date n'est pas encore déterminée? Que fera t elle en cas de non à son référendum? Démissionner ou rester coûte que coûte? Elle a été loin d'être claire sur ce sujet aussi.

  • avatar
    CatonAncien  (privé) -

    Même pour les produits manufacturés non alimentaire c'est archifaux :

    en 2001 un véhicule de marque tchèque valait 112.998 francs
    en 2017 le même modèle vaut 26.500 euros soit 173.828 francs donc + 53 %

    A comparer avec l'augmentation de la retraite de base + 18%

    J'attends de pied ferme un démenti car j'ai la facture !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]