Colonisation: Macron dénonce une "instrumentalisation" de ses propos

Colonisation: Macron dénonce une

Emmanuel Macron à Alger, le 14 février 2017 en Algérie

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 16 février 2017 à 19h49

Colonisation: Macron accuse ses adversaires d'"instrumentaliser ses propos à des fins électoralistes"

Emmanuel Macron a répondu jeudi à la polémique sur ses propos qualifiant la colonisation française de "crime contre l'humanité", dans une vidéo où il accuse ses adversaires d'"instrumentaliser ses propos à des fins électoralistes".

Concernant le passé colonial français, "il est temps de laisser le passé... passer. Sans repentance, et j'ai toujours été clair sur ce point, et sans refouler aussi", affirme le candidat à l'élection présidentielle dans cette vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux.

"Et je ne céderai rien à tous les responsables politiques
qui aujourd'hui cherchent à instrumentaliser notre histoire, à instrumentaliser mes propos à des fins clientélistes ou électoralistes", ajoute-t-il.

Sans revenir sur ses propos, mais sans les renouveler, le candidat affirme avoir tenu "un discours de vérité et de complexité" pour "clôturer le deuil" de la guerre d'Algérie.

"Il est temps de clôturer ce deuil. Il faut pour cela avoir le courage de dire les choses et de ne céder à aucune simplification. C'est ce discours de vérité et de complexité que j'ai toujours tenu et que je tiens aujourd'hui", affirme-t-il.

Le candidat d'En Marche!, bien placé selon les sondages pour remporter la présidentielle, adresse toutefois plusieurs messages aux anciens combattants de la guerre d'Algérie et aux pieds-noirs ayant dû quitter le pays en 1962.

"Mes propos n'étaient pas destinés contre vous, en rien. C'était simplement reconnaître une responsabilité de l'Etat français et nous ne devons pas nous dérober", dit-il.

Pour Emmanuel Macron, "la colonisation
a introduit une modernité par effraction" et "des dizaines de milliers d'instituteurs, de médecins, de fermiers ont beaucoup donné à l'Algérie".

Quant aux pieds-noirs, ils "ont été les victimes de la politique algérienne de la France avant comme après la guerre : une colonisation à sens unique ne leur a pas laissé d'autre issue que de quitter brutalement et à jamais les terres où ils étaient nés. C'était une injustice et c'est encore une souffrance", dit-il.

Il s'adresse également aux harkis, ces soldats algériens restés du côté de la puissance coloniale: ils "ont été les victimes de la trahison de l'Etat français" et "nous les avons abandonnés alors qu'ils s'étaient battus dans nos rangs".

C'était une "faute" et une "trahison", affirme M. Macron, qui cite également le cas des interprètes afghans de l'armée française durant la récente guerre d'Afghanistan.

Plus tard, sur RTL, le candidat a affirmé qu'il avait "tenu un propos équilibré et qui consistait à dire en effet que des crimes ont été commis, des barbaries dans le cadre de la colonisation -en particulier dans les temps de guerre- et qu'en même temps une modernité par effraction s'est faite dans le cadre de cette colonisation", a-t-il dit.

Dans une interview à la chaîne privée algérienne Echourouk News lors de son voyage en Algérie en début de semaine, l'ancien ministre de l'Economie avait qualifié la colonisation de "crime", de "crime contre l'humanité" et de "vraie barbarie".

Des propos qu'il maintient, a-t-il dit jeudi soir, "parce que je n'ai pas dit que cela". 

 
164 commentaires - Colonisation: Macron dénonce une "instrumentalisation" de ses propos
  • Une précision : les allemands n'acceptent plus non plus quel l'on leur rabâchent sans cesse leur histoire : ils ont payé, ils ont reconnus tout leur crime, maintnenant les jeunes génération réclament le droit de pouvoir tourner la page sans pour autant oublier !

  • allons mr macron ce n'est pas tres patrote de denigrer son pays pour des faits qui apparament vous sont mal connus

    C'était bien un sujet à ne pas aborder par ce ... petit jeune Macron !! C'est "papa Hollande" qui lui a dit de faire ce discours pour, soi-disant, gagner des voix et des sondages à son profit ... Quand on connait les prévisions et prédictions de Hollande ? Au-secours !

    On va encore avoir des drapeaux algériens sur les champs élysée en Mai.

  • ALLEZ Macron c'est ton tour ! tu descendra aussi vite que FILLON la roue tourne !

    fillon sera sauvpar son programme seul pour redresser le pays

  • Quel est pour Fillon, Hamon, Mélenchon, le candidat le plus dangereux, le candidat à abattre, à déstabiliser, à combattre ? C'est Macron. Marine Le Pen sera au second tour, c'est archi-sûr. Mais le second ?.... Tous les autres voudraient occuper cette place. Et comme le favori pour l'instant s'appelle Macron, il va devenir jusqu'au 23 avril la cible de tous les autres qui vont grouper leurs tirs sur lui, rien ne lui sera épargné, on va scruter toutes ses déclarations, s'emparer de toutes ses petites phrases pour les sortir de leur contexte et les exploiter contre lui. J'ose espérer que ce candidat, plus jeune et plus doué que bien d'autres, saura être vigilant et capable de riposter vigoureusement.

  • encore un qui oublie vite ce qu'il a dit la veille,donc comme président,il en oubliera vite les Français et surtout leur misère

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]