Collectivités: un "effort considérable" qui "inquiète" les députés PS

Collectivités: un

Ericka Bareigts, députée de la Réunion et ex-ministre des Outre-mer, à l'Elysée le 12 avril 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 18 juillet 2017 à 17h36

Les 13 milliards d'euros d'économies demandées aux collectivités territoriales par l'exécutif représentent "un effort considérable" qui "inquiète" les députés socialistes, a affirmé mardi l'une de leurs porte-parole, Ericka Bareigts, dénonçant un "resserrement du carcan jacobin".

Au lendemain de la première conférence des territoires, cette députée de la Réunion et ex-ministre des Outre-Mer a d'abord évoqué, lors d'une conférence de presse, quelques "points d'accord": la couverture en haut débit de la France entière d'ici à 2020, "continuité d'un grand plan que nous avions lancé", et la simplification de la carte administrative, "mouvement nécessaire que nous avons initié".

Quant à la réduction des déficits, "elle est utile", mais "13 milliards, c'est un effort considérable et qui nous inquiète", a lancé Mme Bareigts, selon laquelle "la répartition n'est pas très claire", notamment pour les "territoires les plus fragiles, dont l'Outremer".

Concernant la suppression quasi totale de la taxe d'habitation, "il faut tenir l'engagement du président et cette taxe est injuste et archaïque", mais "le pacte" proposé par l'exécutif aux collectivités en échange de cette "perte de ressources propres" est "girondin" et marque "un resserrement du carcan jacobin", a critiqué cette porte-parole. 

"Deuxième risque" de cette réforme selon elle, certaines collectivités pourraient augmenter la taxe d'habitation pour les 20% de Français qui y resteront assujettis, en en faisant "une taxe assommoir".

Au nom du groupe Nouvelle Gauche, Mme Bareigts a aussi critiqué la réduction annoncée du nombre d'élus locaux.

Au-delà, cette ex-ministre a déploré "une mauvaise nouvelle supplémentaire" sur le budget "toutes les semaines", à commencer par "des contradictions" sur la Défense, entre l'objectif d'une hausse des dépenses, jusqu'à 2% du PIB, et les économies au centre des tensions extrêmes entre le chef d'état major et le chef de l'État.

Mme Bareigts a aussi demandé si les économies demandées au ministère de l'Intérieur laissaient intacts les 9.000 postes créés pendant du quinquennat Hollande et les 10.000 promis par le candidat Macron, et si elles allaient affecter l'équipement ou la qualité du service public.

Au sujet de l'enseignement supérieur et de la recherche, les coupes dans le budget représentent "5.000 postes de chercheurs" et la chute de fonds pour l'aide publique au développement est "un renoncement" qui "pose question sur la solidarité française avec les pays du Sud", a-t-elle jugé.

ic/sac/er

 
34 commentaires - Collectivités: un "effort considérable" qui "inquiète" les députés PS
  • Et on s'y attaque quand aux scandales des factures "élyséennes" de Travaux publics que les Mairies, Communautés urbaines et Conseils généraux payent sans broncher alors que LE MONTANT EST 10 FOIS SUPÉRIEUR AU PRIX DU MARCHÉ?

    Un exemple? Une adduction d'eau de la ville pour un particulier, 220m de tranchée/tuyaux PVC dans un pré à vaches depuis le circuit urbain, 1 vanne de départ, une d'arrivée et un compteur? Cout estimé fourniture et main d'oeuvre/pelletage? 5.000€TTC max...
    Tarif facturé à la Communauté urbaine... 55.000€ !!... Alors oui il faut tailler dans le le lard concernant ces folies!...

  • Les collectivités vont enfin avoir l'occasion de GERER les finances plutôt que de se contenter de les dépenser !

    C'est peut être enfin la fin des médiathèques démesurées dans des villes de 10 000 habitants, des détournements de route pour protéger l'accès d'un élu, des ronds points inutiles, des campagnes de communication débiles et sans intérêt pour la ville etc...

    Il y a du boulot d'organisation....

  • l'objectif est de faire exploser les impôts locaux pour pouvoir dire "vous voyez bien ils ne savent pas gérer, regarder moi au gouvernement j'ai contenu les déficits à 3 %"

    t'en fais pas macron, on va s'en rappeler !

    dire qu'il est là à cause du fillon et de l'incapacité de la droite à le virer dès le début des affaires !

    Tu ne comprends pas grand chose, à grand chose???

  • On déshabille Paul pour habiller Pierre, ce sont les administrés qui en paieront les conséquences à travers l'augmentation des impôts locaux, il restera la taxe foncière qui forcément sera revue à la hausse, mais Macron pourra dire qu'il a baissé les impôts!!

  • Qu'elle fasse une "marche dans le feu" pour demander à ses dieux d'exhausser ses voeux, car il lui manque de compétence pour y arriver par ses propres moyens.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]