Champs-Elysées: Macron dénonce la "faute" de Fillon qui a "affaibli" le renseignement

Champs-Elysées: Macron dénonce la

Emmanuel Macron, le candidat du mouvement En Marche! à l'élection présidentielle, lors de l'émission politique sur France 2 "15 minutes pour convaincre", le 20 avril 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 21 avril 2017 à 15h37

Champs-Elysées: Macron a dénoncé la "faute" de Fillon qui lorsqu'il était Premier ministre a provoqué "l'affaiblissement du renseignement territorial"

Emmanuel Macron a dénoncé vendredi, au lendemain de l'attentat sur les Champs-Elysées, la "faute" de François Fillon qui lorsqu'il était Premier ministre a provoqué selon lui "l'affaiblissement du renseignement territorial".

"Le renseignement territorial sera consolidé car une partie du combat que nous devons mener se joue dans le repérage et le traitement des personnes qui dans nos villes, dans nos quartiers, dans nos prisons, se radicalisent", a déclaré le candidat d'En Marche!, dans une courte allocution filmée.

"A ce titre l'affaiblissement du renseignement territorial conduit il y a maintenant 10 ans a été une faute", a-t-il estimé, épinglant sans le nommer le candidat de la droite François Fillon, Premier ministre entre 2007 et 2012. 

Dans cette perspective, M. Macron a rappelé qu'il souhaitait embaucher "10.000 policiers et gendarmes" lors du prochain quinquennat et a plaidé pour "un renseignement plus réactif et efficace encore" et "une action vigoureuse (...) pour lutter contre la radicalisation islamiste, y compris sur internet".

Rendant hommage à la victime et ses proches, ainsi qu'à "toutes nos forces de police, de gendarmerie et à nos forces armées", M. Macron a assuré qu'il ne prononçait "pas là des paroles de circonstances".

Comme lors d'un meeting à Nantes mercredi aux côtés du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, M. Macron s'est dit "prêt" à assumer le rôle de "chef des armées et garant de nos institutions", responsable "de protéger les Français".

Être président "ça ne consiste pas comme je le vois ici ou là à céder à quelques surenchères, pour répondre à l'événement tragique qui endeuille notre pays", a-t-il glissé, en répétant qu'il serait "implacable" pour "protéger" les Français.

"Ne cédez rien à la peur, ne cédez rien à la division, ne cédez rien à l'intimidation", a encore exhorté M. Macron qui a annulé vendredi deux réunions publiques à Rouen et Arras "par décence" et "pour ne pas mobiliser indûment nos forces de sécurité". 


"Dans ce moment crucial pour l'avenir de notre pays, dans ces instants décisifs, je pense aux mots de Victor Hugo" dans Les Misérables, a-t-il conclu: "Tenter, braver, persister, persévérer, être fidèle à soi-même, prendre corps à corps le destin, tenir bon, tenir tête, voilà l'exemple dont les peuples ont besoin et la lumière qui les électrise". 

 
192 commentaires - Champs-Elysées: Macron dénonce la "faute" de Fillon qui a "affaibli" le renseignement
  • Mon message posté il y a 6 heures est en statut refusé, bien sûr il ne faut surtout pas parler de M.MACRON et pourtant ce commentaire n'avait rien d'insultant à comparer avec les commentaires de haine qui sont diffusés sans aucun état d'âme.
    .

  • Fillon fait partie de ces gens qui créent les problèmes pour ensuite y apporter des solutions il avec Sarkozy accru la dette de la France et maintenant il a la solution. Il a avec Sarkozy laminé les forces de police et maintenant il va remédier au problème. Avec surement quelques excuses, il a piqué dans la caisse et prône l'exemplarité, Difficile à suivre et peu crédible.

  • Il s'il n'y avait pas de commanditaire mais qu'il s'agisse de vengeance d'un malfrat ordinaire (comme les ombres de l'enquête le laissent supposer) ? Ça ridiculiserait tout le monde. Ce type de réaction "à chaud" de la part des candidats mesure bien leur angoisse.

  • Il n'y a qu'en France qu'un individu comme fillon a le droit de se presenter a une election!

  • Fillon a bien diminué les effectifs de la police (- 13000 ) et affaiblit le renseignement....

    CatonAncien  (privé) -

    soit une mauvaise foi patentesoit une ignorance : la création de l'état islamique EIIL date d'avril 2013 et la proclamation du califat en juin 2014

    Donc la suppression des postes par l'équipe Sarkozy est antérieure à ces faits que personne ne pouvait prévoir et qui se sont bien produits sous la présidence de Hollande1

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]