"Ce n'est pas de la tourismophobie, c'est de l'anticapitalisme" : en Espagne, des activistes torpillent le tourisme de masse

©ELOY ALONSO / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le dimanche 13 août 2017 à 09h01

A quelques pas du célèbre stade du Camp Nou de Barcelone (Espagne), des touristes profitent de l'architecture de la ville derrière les vitres d'un bus, en cette fin juillet. Au croisement d'une rue, trois hommes encagoulés surgissent et bloquent le véhicule. "Nous nous préparions à voir quelqu'un monter avec un couteau ou une arme", raconte l'un des touristes britanniques installés dans le bus. En réalité, des activistes taguent simplement le pare-brise avec ces mots : "Le tourisme tue les quartiers." La scène, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, ne dure que quelques secondes, mais son retentissement dépasse vite les frontières espagnoles.

VÍDEO ▶️ El turisme massiu mata els barris, destrueix el territori i condemna a la misèria a la classe…

Lire la suite sur Franceinfo

 
24 commentaires - "Ce n'est pas de la tourismophobie, c'est de l'anticapitalisme" : en Espagne, des activistes torpillent le tourisme de masse
  • que les habitants,soient obliges de partir de la ville,n'a pas l'air de deranger ,plus que ça,france info,et tous les journalistes surpayes,et tributaires de remises fiscales consequante............

  • Ce sont des espagnols au RSA qui ont donc du temps à perdre ?

  • C'est vrai que dès que l'on passe la frontière vers l'Espagne, d'un côté comme de l'autre des Pyrénées, on voit out de suite la différence avec les horreurs architecturales qui ont dénaturé l'environnement en plus des désagréments qu'offrent certains touristes qui font ailleurs ce qu'ils ne font pas chez eux ! Trop de touristes finiront par tuer le tourisme...

  • Partout en Europe, l'extrême-gauche (dont le modèle est le Vénézuéla avec Chavez et Maduro) essaie par tous les moyens d'imposer son système de pensée.

  • La réalité à Barcelone est que nombre de promoteurs rachètent des immeubles pour en faire des appartements touristiques. Les Barcelonais n'arrivent plus à se loger,les touristes ne respectent rien ,font du bruit dans les appartements et dérangent le voisinage,se soulent et urinent et vomissent partout. On comprend l'exaspération

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]