Cazeneuve en soutien à El-Khomri à Paris, salue "une femme engagée"

Cazeneuve en soutien à El-Khomri à Paris, salue

L'ex-Premier ministre Bernard Cazeneuve, le 2 mai 2017 à Dijon

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 14 juin 2017 à 13h53

L'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve est venu mercredi soutenir son ancienne ministre du Travail et candidate PS aux législatives dans la 18e circonscription de Paris Myriam El-Khomri, "une femme engagée, sincère et authentique".

Dans un restaurant du XVIIIe arrondissement, le chef de file du Parti socialiste pour les élections législatives a souligné "avoir besoin de parlementaires de la gauche de gouvernement à l'Assemblée nationale pour que ce à quoi nous tenons (...) puisse être défendu dans un contexte où la droite cherche par tous les moyens à imposer au président de la République un tête-à-tête avec elle".

"Il y a une candidate de gauche qui a le soutien du président de la République, et un candidat de droite qui ne souhaite pas cesser de l'être", a-t-il ajouté lors d'un point presse, invitant les électeurs à "se rassembler autour d'une femme engagée, sincère, authentique, brillante et courageuse", après une réunion de quartier avec des habitants et des représentants de structures associatives locales.

L'ex-ministre, investie par le Parti socialiste mais prête à soutenir la majorité présidentielle et se prévalant du "soutien" du président, est opposée dans cette circonscription détenue par la gauche depuis 1997 au juppéiste Pierre-Yves Bournazel. Son rival, soutenu par le Premier ministre Édouard Philippe (issu de LR), l'a devancée de plus de onze points au premier tour.

"Je suis très fière que les électeurs m'aient mise en tête des candidats de gauche dans cette circonscription", a-t-elle redit, visant à demi-mot les électeurs de la gauche de la gauche, qui ont représenté plus de 30% des voix au premier tour mais dont les candidats ont appelé à ne voter pour aucun des deux personnalités encore en lice. 

Depuis dimanche, les deux candidats enchaînent les passes d'armes par presse interposée. Alors que Myriam El-Khomri invoquait lundi un "soutien officiel" du président de la République issu de "conversations privées", son opposant lui a rétorqué que "ni (elle) ni (lui) n'avait le soutien d'Emmanuel Macron". 

L'ex-ministre a encore répondu mercredi à son adversaire, lui reprochant de "cacher son logo" sur ses affiches de campagne, créant selon elle une "ambiguïté". 

Dans cette circonscription, La République en Marche (REM) n'avait pas investi de candidat officiel, estimant que les deux candidats étaient compatibles avec la majorité présidentielle. 

 
13 commentaires - Cazeneuve en soutien à El-Khomri à Paris, salue "une femme engagée"
  • ils continuent leur tambouille .. ils sont lamentables

  • Bientôt il y aura encore plus de migrants , il y a déjà 8 millions de musulmans en France c'est la plus

    grosse communauté en Europe et la deuxième religion en France en passe de devenir la première

    l'imam de Paris suggérait de construire 3 000 mosquées en plus des 1 700 existantes et aussi réquisitionner

    les églises vides

  • Le problème de beaucoup (mais pas tous) des candidats socialistes est leur origine populaire et sa contradiction quand ils sont dotés d'un pouvoir. Ils perdent la tête et oublient d'où ils viennent. Mais il y a en a aussi à droite.

  • Pour rappel ce type a déclaré: "prôner le jihad n'est pas un délit."
    Pou rappel ce type a créé la fondation pour l'islam avec ses amis de l'U.O.I.F, vitrine légale des Frères Musulmans, plus ancienne organisation terroriste du monde créée en 1922 par Hassan al-banna en Egypte.
    Si nous sommes en guerre contre l'islamisme comme il l'a lui-même déclaré comment se fait-il qu'il n'ait pas été arrêté pour intelligence avec l'ennemi et traduit en cour martiale?

  • Tant mieux, car avec de tels soutiens elle est certaine de perdre.

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]