«C'est uniquement une question de pouvoir que l'exécutif veut récupérer»

A lire aussi

Libération, publié le dimanche 24 septembre 2017 à 19h16

L'un d'entre eux parle d'un texte «attentatoire aux libertés fondamentales». Un second dénonce «une réponse impulsive à un besoin de sécurité». Sept des douze secrétaires de la Conférence sont venus dans les locaux de Libération pour expliquer leur hostilité au projet de loi organisant la «sortie» officielle de l'état d'urgence, qui sera examiné ce lundi en séance publique à l'Assemblée nationale. Elus à l'issue d'un prestigieux concours d'éloquence, ces jeunes avocats assurent, pendant un an, le cœur de la défense pénale d'urgence. Depuis 2015 et la vague d'attentats qui a frappé la France, «la conférence est devenue une institution un peu spécialisée dans les affaires de terrorisme», précise Me François Gagey. C'est ainsi que le 4 septembre, ils ont…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - «C'est uniquement une question de pouvoir que l'exécutif veut récupérer»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]