"C'est la rue qui a abattu les nazis..." : la polémique après la phrase de Mélenchon en cinq actes

"C'est la rue qui a abattu les nazis..." : la polémique après la phrase de Mélenchon en cinq actes©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le dimanche 24 septembre 2017 à 18h59

C'était sa réponse à Emmanuel Macron. Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a lancé "C'est la rue qui a abattu les nazis..."  lors de son discours après la manifestation contre la réforme du Code du travail, samedi à Paris. Le gouvernement a dénoncé "une faute politique" et "morale", dimanche 24 septembre, par la voix de son porte-parole Christophe Castaner, invité de "Questions politiques" sur franceinfo. De son côté, le député des Bouches-du-Rhône assure qu'il n'a "jamais comparé le gouvernement actuel aux nazis". Retour sur la polémique en cinq actes.

Acte 1 : Jean-Luc Mélenchon répond à Emmanuel Macron par une anaphore

Jean-Luc Mélenchon a répliqué samedi à Emmanuel Macron, pour qui "la démocratie, ce n'est pas la rue", par une anaphore.…

Lire la suite sur Franceinfo

 
4 commentaires - "C'est la rue qui a abattu les nazis..." : la polémique après la phrase de Mélenchon en cinq actes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]