Budget de l'armée : un ex-conseiller de Macron critique les économies demandées

Budget de l'armée : un ex-conseiller de Macron critique les économies demandées

Jean-Jacques Bridey, conseiller défense d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, le 23 mai 2017

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 14 juillet 2017 à 11h00

Jean-Jacques Bridey, député LREM du Val-de-Marne et président de la commission de la défense de l'Assemblée, a déploré la décision du gouvernement de réduire les dépenses des armées.

L'exécutif a annoncé jeudi un plan de 850 millions d'euros d'économies au ministère de la Défense en 2017.

Il s'agit de l'effort le plus conséquent demandé à un ministère. Visiblement, cette politique budgétaire ne plait pas du tout à Jean-Jacques Bridey, qui avait conseillé Emmanuel Macron sur les sujets de défense pendant la campagne présidentielle. "C'est un choix. Personnellement, je le regrette, surtout quand je vois l'explication qui a été donnée par Bercy, puisqu'on nous dit qu'il faut faire 4 et quelques milliards d'économies mais que, dans le même temps, on ouvre 1,5 milliard d'ouverture de crédit pour la capitalisation d'Areva", a fait savoir l'élu, vendredi 14 juillet, au micro de RFI.



- "NOS HOMMES RISQUENT LEUR VIE TOUS LES JOURS" -

"Je trouve un peu délicat de donner cette explication. Nos hommes risquent leur vie tous les jours sur les théâtres d'opération et on leur demande de faire des sacrifices budgétaires pour recapitaliser une société, qui est certes importante, mais pour qui on aurait pu trouver d'autres solutions", a poursuivi le député. "Il y a nécessité de tenir les 3% (de déficit public imposé par Bruxelles ndlr). Et donc il faut que tous les ministères, y compris celui de la Défense" fassent des économies, a-t-il concédé. "Est-ce que ce doit être à hauteur de 850 millions d'euros ? Il faut qu'on regarde quels seront les impacts, et j'espère qu'ils seront a minima pour les armées." L'élu du Val-de-Marne demande notamment que les équipements assurant la sécurité des soldats ne soient pas touchés.

Jeudi soir, Emmanuel Macron a fermement recadré le chef d'État-major Pierre de Villiers, qui avait dit s'être fait "baiser" par ce train d'économies, selon une citation du journal Les Échos. "Je regrette que ces propos soient parus dans la presse", a commenté Jean-Jacques Bridey. "C'était à huis clos, j'avais demandé à tous mes collègues de tenir la confidentialité de ces propos." Toutefois "je comprends le raisonnement du chef d'État-major, qui est un excellent officier général, un excellent chef d'Etat-major, apprécié des armées", a-t-il assuré.

 
307 commentaires - Budget de l'armée : un ex-conseiller de Macron critique les économies demandées
  • Rappelons tout de même que ce petit président en culotte courte n'a pas fait un seul jour de service militaire.

    et alors,si marine avait été élue ,combien de jours a t'elle fait ?

  • On pourrait faire de belles économies en interdisant les guerres sur toute la planète, et en plus on réduit notre empreinte carbone! Bingo

  • nous avons la chance d'avoir un ministre du budget qui pense qu'il faut donner davantage aux riches. En effet un menage qui gagne 23300 euros mensuels verra ses impots baissés de 4500 euros (pas un seul euro n'ira dans la consommation courante; mais un retraité, à 2300 euros, qui comme comme chacun le sait aide ses enfants et consomme presque tous ses revenus verra ses impots agmenter de 450 euros. BRAVO !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Je redit il ne faut pas toucher au budget de la défense car les autres pays sont en train de se réarmés est même de construire un 2eme porte avions voir un 3eme alors que la France n'a un seul porte avions et en plus il est en cale sèche pour 2 ans c'est là qu'on voie qu'il faut bien un autre porte avions il faut aussi que nos armées soient équipées avec le matériels le plus moderne est ne pas investir sur AREVA la aussi il y a eu une mauvaise gestion donc il faut mettre a la porte tout le haut de la pyramide a la porte car AREVA va nous coutez 1.5 Milliards alors que la défense perds 850 millions

    D'accord avec vous! Je rajouterai que les USA sont en train de se désengager des dépenses de l'OTAN et que ce n'est vraiment pas le moment de baisser nos dépenses militaires!

  • J'avais pourtant émis une bonne idée celle de ne pas payer les parlementaires qui ne sont pas présents aux séances et même de leur imposer des amendes.. Pourquoi y aurait il des traitements de faveur en fonction de la qualité des personnes surtout quand celles ci sont au service de la nation ?

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]