Bournazel: "Ni Myriam El Khomri ni moi n'avons le soutien d'Emmanuel Macron"

Bournazel:

Le candidat LR aux législatives dans le 18e arrondissement à Paris Pierre-Yves Bournazel le 1er juin 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le mardi 13 juin 2017 à 13h43

Pierre-Yves Bournazel, candidat LR aux législatives à Paris, a déclaré mardi que "ni Myriam El Khomri ni moi n'avons le soutien d'Emmanuel Macron", contrairement à ce qu'affirme son opposante PS qui revendique un "soutien officiel" du président de la République.

"Ni Myriam El Khomri ni moi n'avons le soutien d'Emmanuel Macron: il n'y a pas de candidat En Marche!", a affirmé sur LCP le juppéiste investi par Les Républicains mais qui se revendique de la majorité présidentielle, dans une circonscription (la 18e) où aucun candidat n'a officiellement été investi par La République en marche (REM).

Investie par le Parti socialiste, l'ex-ministre du Travail avait revendiqué lundi sur Twitter un "soutien officiel" d'Emmanuel Macron, son ancien collègue au sein du gouvernement Valls. Elle a confirmé mardi sur CNews que le chef de l'Etat lui avait "accordé son soutien de façon officielle, c'est-à-dire que j'ai l'autorisation d'inscrire sur mes documents de campagne +Avec le soutien officiel d'Emmanuel Macron+".

Elle a précisé que ce soutien était issu "de conversations privées entre lui et moi, dont je n'ai pas à faire état ici", ajoutant qu'avant même le premier tour, "le fait qu'il n'y ait pas de candidat En Marche! investi dans la 18e circonscription était une forme de soutien implicite porté par Emmanuel Macron à ma candidature".

Son adversaire, conseiller de Paris, a de son côté reçu le soutien du Premier ministre Édouard Philippe, d'abord dans une vidéo publiée par M. Bournazel sur Twitter avant le 1er tour, puis mardi matin sur franceinfo. 

"Je connais Pierre-Yves depuis longtemps, j'ai travaillé avec lui dans le cadre de la primaire de la droite et du centre pour soutenir Alain Juppé et je sais que ce sera un très bon parlementaire", a déclaré M. Philippe.

"Édouard Philippe doit mettre en œuvre le programme d'Emmanuel Macron. Ce n'est pas Alain Juppé qui est président de la République. Moi, j'ai une proximité de fait avec Emmanuel Macron", a réagi Myriam El Khomri, pointant la "certaine confusion" entretenue selon elle par son adversaire "en retirant notamment son logo de ses affiches de campagne".

"Je crois qu'il y a une panique à bord chez Myriam El Khomri", a rétorqué Pierre-Yves Bournazel sur LCP. "Je suis arrivé avec 11,5 points d'avance au premier tour, ça a peut-être créé une surprise pour elle".

Dans cette circonscription du nord de Paris, Pierre-Yves Bournazel a obtenu 31,76% des voix au premier tour des législatives, devant Mme El Khomri (20,23%). 

 
15 commentaires - Bournazel: "Ni Myriam El Khomri ni moi n'avons le soutien d'Emmanuel Macron"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]