Benjamin Griveaux : « François Baroin ferait mieux de parler aux Français plutôt qu'à son parti »

Benjamin Griveaux : « François Baroin ferait mieux de parler aux Français plutôt qu'à son parti »©source Public Sénat
A lire aussi

source Public Sénat, publié le mercredi 17 mai 2017 à 06h55

Invité de l'émission « L'épreuve de vérité », le porte-parole de La République en Marche, Benjamin Griveaux, a demandé à François Baroin de « parler aux Français, plutôt qu'à son parti » après les attaques du chef de file du parti LR. Il a également esquissé le style présidentiel d'Emmanuel Macron « pas là pour faire le commentaire de l'actualité chaque jour » contrairement à ses prédécesseurs.



Interrogé sur la raison du report de 24 heures de l'annonce du gouvernement, le porte-parole de la République en Marche y voit, pour « l'essentiel » la vérification des situations fiscales et des possibles conflits d'intérêt des futurs membres, notamment pour les personnes issues de la société civile, les personnalités issues du monde politique ayant déjà fait l'objet de ces vérifications par la Haute autorité dans le cadre de leur mandat. Ces mêmes ministres qui, une fois nommés, seront « responsabilisés dans l'exercice de leur champ ministériel » rappelle Benjamin Griveaux. L'idée d'Emmanuel Macron étant de chaque année faire un bilan « un reporting », concernant l'action de chaque ministre, « pour voir si les objectifs ont été atteints ».

 
481 commentaires - Benjamin Griveaux : « François Baroin ferait mieux de parler aux Français plutôt qu'à son parti »
  • Le parti "La République en Marche" montre déjà tous les travers des partis politiques classiques. Il n'y a donc pas de changement de la pensée et des pratiques politiciennes anciennes malgré un renouveau autoproclamé d'un jeunisme façadier de circonstance. Ce parti pense qu'il pourra se substituer à l'ordre ancien par un seul claquement de doigt en oubliant qu'il doit son élection plus au rejet du FN qu'à une adhésion à son projet (nouvelle loi travail, démolition de la législation du travail, uberisation de la société, avantages exclusifs aux entreprises sur le dos des employés, taxation des retraités qui sont les moins bien armés pour se défendre, ....). -250

  • Le parti "La République en Marche" montre déjà tous les travers des partis politiques classiques. Il n'y a donc pas de changement de la pensée et des pratiques politiciennes anciennes malgré un renouveau autoproclamé d'un jeunisme façadier de circonstance. Ce parti pense qu'il pourra se substituer à l'ordre ancien par un seul claquement de doigt en oubliant qu'il doit son élection plus au rejet du FN qu'à une adhésion à son projet (nouvelle loi travail, démolition de la législation du travail, uberisation de la société, avantages exclusifs aux entreprises sur le dos des employés, taxation des retraités qui sont les moins bien armés pour se défendre, ....). -240

  • Le parti "La République en Marche" montre déjà tous les travers des partis politiques classiques. Il n'y a donc pas de changement de la pensée et des pratiques politiciennes anciennes malgré un renouveau autoproclamé d'un jeunisme façadier de circonstance. Ce parti pense qu'il pourra se substituer à l'ordre ancien par un seul claquement de doigt en oubliant qu'il doit son élection plus au rejet du FN qu'à une adhésion à son projet (nouvelle loi travail, démolition de la législation du travail, uberisation de la société, avantages exclusifs aux entreprises sur le dos des employés, taxation des retraités qui sont les moins bien armés pour se défendre, ....). -230

  • VOSGESPAT  (privé) -

    Normal qu'il renvoie dans les cordes ces petits roquets de bas étage, qui ne savent qu'aboyer quand la caravane passe.

  • Pensez surtout à vous procurer des horloges précises pour votre président afin de ne pas nous faire perdre du temps Ne vous occupez pas de François Baroin et regardez vous dans la glace avant de parler

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]