Barbara Pompili, soutien de Macron: le recours aux ordonnances doit être "ponctuel"

Barbara Pompili, soutien de Macron: le recours aux ordonnances doit être

Barbara Pompili, secrétaire d'État à la Biodiversité et soutien d'Emmanuel Macron à Paris le 7 octobre 2015

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 14 avril 2017 à 11h54

Présidentielle: Pompili, soutien de Macron, estime que le recours aux ordonnances devait se faire "de manière ponctuelle"

Barbara Pompili, secrétaire d'État à la Biodiversité et soutien d'Emmanuel Macron, a estimé vendredi que le recours aux ordonnances proposé par le candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle devait se faire "de manière ponctuelle".

"Il faut vraiment les utiliser de manière ponctuelle, quand on a vraiment besoin d'avancer vite", a-t-elle déclaré sur RFI.

L'ancien ministre de l'Économie veut, s'il est élu président de la République, procéder par ordonnance "dès les premières semaines" du quinquennat, notamment pour sa réforme du droit du travail, qui prévoit que les horaires effectifs et l'organisation du travail soient définis par accords d'entreprise.

Jeudi, il a également annoncé vouloir adopter par ordonnance une réforme de l'administration, qui introduirait par exemple un "droit à l'erreur" face aux contrôles administratifs.

Concernant la réforme du droit du travail, "on ne peut pas dire qu'il n'y a pas eu de débat", a estimé Barbara Pompili. "Là c'est sur un point particulier, c'est sur le dialogue social. (...) On n'est pas pour refaire globalement une réforme totale, qui nécessiterait bien évidemment de repasser devant le Parlement", a-t-elle argumenté.

L'ancienne coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée nationale a par ailleurs jugé qu'il fallait réfléchir "à comment faire pour que (...) les lois soient mises en place un peu plus rapidement".

"Deux ans, trois ans, quatre ans pour faire une loi, comme ça a été le cas pour la loi biodiversité, c'est lourd", a ajouté la secrétaire d'État, qui a fait voter ce texte l'été dernier.

Sur les questions environnementales, Barbara Pompili a estimé que Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron avaient tous les trois des propositions "intéressantes", mais que le programme écologiste du candidat de la France insoumise "ne pourra pas s'appliquer" du fait de sa volonté de rupture au niveau européen.

Elle a également invité à regarder le "comportement" du candidat, "notamment vis-à-vis de la presse". "En matière de libertés publiques, on a quelqu'un qui n'y est pas très attaché, c'est le moins qu'on puisse dire", a-t-elle jugé.

 
19 commentaires - Barbara Pompili, soutien de Macron: le recours aux ordonnances doit être "ponctuel"
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]