Baisse de dotation des collectivités : un maire entre en rébellion

Baisse de dotation des collectivités : un maire entre en rébellion©JEAN-CLAUDE EMMENDOERFFER
A lire aussi

franceinfo, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 00h59

Jean-François Damien est en rébellion contre l'État. Lui, le maire de Grand-Failly (Meurthe-et-Moselle), petit village de 300 âmes, a trouvé le moyen de marquer les esprits : "Voici l'objet du délit. Avec humour, sans haine ni violence, j'ai décidé de mettre un tiers de financement en moins = 1/3 de photo d'Emmanuel Macron en moins." Une défiance, voire presque un outrage au président... Pas vraiment du goût du préfet. "On m'a envoyé les gendarmes jeudi matin", dit-il.

"On va perdre environ 13 000 euros"

Mais les gendarmes ne l'intimident pas. La seule chose qui l'inquiète, c'est son budget qui ne cesse de baisser. Moins de dotations, moins de contrats aidés, une taxe d'habitation amputée d'un tiers... Ça craque de partout. "On va perdre environ 13 000 euros", déplore-t-il…

Lire la suite sur Franceinfo

 
6 commentaires - Baisse de dotation des collectivités : un maire entre en rébellion
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]