Au procès du quai de Valmy, des poings qui restent flous

A lire aussi

Libération, publié le mardi 26 septembre 2017 à 19h46

De cet instant où un fumigène a embrasé l'arrière de la voiture qu'il conduisait, le policier Kevin P. se remémore la «fumée noire et rouge puis les premières flammes».

Lire la suite sur Libération

 
1 commentaire - Au procès du quai de Valmy, des poings qui restent flous
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]