Attentats : Jacques Cheminade ne "sort plus dans la rue"

Attentats : Jacques Cheminade ne "sort plus dans la rue"

Jacques Cheminade s'est prononcé, le 19 avril 2017, pour la levée de l'état d'urgence. (photo d'archives)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 19 avril 2017 à 17h35

La question du terrorisme a fait une irruption spectaculaire dans la campagne présidentielle, après l'arrestation de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat "imminent", à quelques jours du premier tour de l'élection présidentielle. Le thème, devenu central, est abordé par tous les candidats, de manière plus ou moins inattendue.

Jacques Cheminade a été interrogé sur le sujet mercredi 19 avril, sur France 2.

"Je ne ferai pas des réunions en plein air. Et moi-même, je reste chez moi. Je ne sors pas dans la rue comme j'aime à le faire, pour flâner, pour discuter, pour voir des gens. Je me restreins parce que je considère que c'est ma responsabilité pour autrui. Moi-même, prendre le risque, pourquoi pas. Mais pour les autres, non", a-t-il expliqué.

Cependant, le candidat estime qu'il faut mettre un terme à l'état d'urgence. "Si on avait vraiment un état d'urgence, il n'aurait pas fallu faire l'Euro comme on l'a fait. Il n'aurait pas fallu fêter le 14 juillet comme on l'a fait, y compris à Nice. Il aurait fallu prendre des précautions. Alors là, on est dans le faux-vrai et chacun doit prendre ses responsabilités par rapport à ça."

 
11 commentaires - Attentats : Jacques Cheminade ne "sort plus dans la rue"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]